Notre ressource unique : VOS ABONNEMENTS

Vite-Dit

Les "vite dit" sont tous les contenus des médias français et étrangers qui nous semblent dignes d’être signalés. Si nécessaire, ils feront l'objet d'un traitement approfondi dans nos articles payants. La page des "vite dit" a pour fonction de donner aux non-abonnés une impression des centres d’intérêt du site. La page des "vite dit" est très fréquemment actualisée au cours de la journée.

Next Inpact : 1/3 des dons au profit des libertés numériques

Par le - 15h32 - vu

Soutenir les projets qui protègent les données des internautes et leur vie privée ? C'est l'intiative de Next INpact, partenaire d'@si au sein de La Presse Libre. Le site a décidé de reverser l'équivalent de 33% de ses dons annuels à plusieurs projets qui assurent la sécurité du web, et la confidentialité des échanges des internautes.


> Cliquez sur l'image pour un gros plan <

Naviguer en toute confidentialité et en toute sécurité sur le net : voilà ce que Next INpact a décidé de soutenir en reversant 33% de ses dons annuels. "Ces dizaines de projets aussi essentiels sont en manque de financement et doivent lancer des appels aux dons, sous peine de disparaître", écrit le site ce 29 juin. Avant d'ajouter : "Pourtant, ils permettent d'assurer le respect de notre vie privée et de nos données, parfois aussi d'un anonymat nécessaire. Et ce, aussi bien dans le cadre personnel que professionnel, aux journalistes et autres activistes qui vivent dans des pays où la liberté d'expression est clairement menacée".

Concrètement, quels projets NextInpact entend-il soutenir ? Premier sur la liste : le logiciel de chiffrement GnuPG, qui permet d'envoyer des messages cryptés (illisibles sans clef numérique). Next INpact n'est pas le seul à soutenir ce logiciel, sur lequel même les services de renseignement américain se cassent les dents : depuis 2015, GnuPG reçoit également 50 000 dollars par an de la part de... Facebook.

Sur la liste des projets qui seront soutenus par Next INpact également : le logiciel Tor, conçu par l'US Army pour protéger l'anonymat des internautes, et dont les qualités et technologies sont recommandées par les Nations Unies, Amnesty et Reporters sans Frontières (comme le racontait notre chroniqueur Jean-Marc Manach).

Enfin, Next INpact soutiendra aussi Tails, autre logiciel permettant de naviguer anonynement sur le net, et VeraCrypt, utilisé pour chiffrer des fichiers sur son disque (illisibles, là aussi, sans clef numérique). "Lors de la publication annuelle de nos comptes, nous détaillerons désormais le montant des reversements effectués aux différents projets soutenus en complément de notre bilan financier et du montant des dons effectués à Next INpact", précise le site.


Abonnez-vous !
|