Notre ressource unique : VOS ABONNEMENTS

Vite-Dit

Les "vite dit" sont tous les contenus des médias français et étrangers qui nous semblent dignes d’être signalés. Si nécessaire, ils feront l'objet d'un traitement approfondi dans nos articles payants. La page des "vite dit" a pour fonction de donner aux non-abonnés une impression des centres d’intérêt du site. La page des "vite dit" est très fréquemment actualisée au cours de la journée.

Hanouna : des annonceurs boycottent TPMP

Par le - 12h41 - suivi

Boycott grandissant pour Touche pas à mon poste. Après le "canular" homophobe exécuté par Hanouna le 18 mai, dénoncé par plusieurs associations anti-homophobie et signalé plus de 20 000 fois au CSA, plusieurs annonceurs ont décidé de ne plus diffuser de publicités pendant l'émission phare de C8.

Interpellées sur les réseaux sociaux, et par des journalistes, pendant le week-end, plusieurs marques ont fait savoir qu'elles cessaient dès maintenant leurs publicités et activités de sponsoring de l'émission. Ainsi Bosch, Chanel et Petit Navire ont expliqué à Buzzfeed qu'elles ne "cautionn[aient]" pas les propos tenus par Hanouna.

Depuis, d'autres ont suivi le mouvement, faisant part, pour certains, de leur décision sur Twitter : Decathlon, Disneyland Paris, le groupe PSA, Skoda, Thomson, Orange ou encore Flunch. Le mouvement semble s'étendre, puisque ce mardi matin Bouygues Immobilier, Guerlain, Pringles, Groupama, ENGIE, SFR, la Maaf, Trivago, La Fourchette et PMU ont rejoint le boycott. D'après Buzzfeed, sur la soixantaine de marques qui avaient diffusé des publicités (ou avaient été sponsors) pendant l'émission du jeudi 18 mai, un tiers environ avait décidé de mettre fin à leurs accords avec TPMP mardi midi. Et leur nombre continue d'augmenter

Decathlon Hanouna

Decathlon Hanouna

Flunch Hanouna

Guerlain Hanouna

PMU Hanouna

Easy Jet et Lu hésitent, Sodastream persiste

Certaines marques sont encore en réflexion, mais envisagent sérieusement le boycott, comme Easy Jet et Lu. Ainsi, la marque agroalimentaire, sponsor de l'émission le lendemain de la polémique, soit vendredi 19 mai, a assuré : "Nous désapprouvons ce canular", ajoutant que "cela [les] amènera certainement à revoir [leurs] futures décisions de plan média". Quant à la compagnie aérienne, elle a tenu à faire savoir qu'elle "condamne tout propos discriminatoire" et qu'elle "étudiera la possibilité de communiquer de nouveau sur cette chaîne".

D'autres ont mis plus longtemps à se décider. Ainsi, la marque Sodastream, qui était sponsor officiel de l'émission le jeudi 18 mai (le jour du "canular" qui fait polémique), a d'abord expliqué à Buzzfeed qu'elle ne "choisi[ssait] pas l'émission en fonction des éventuelles polémiques qu'elle peut provoquer ou non, mais en fonction de l'audience et de la clientèle qu'on veut toucher. On s'associe à une émission qui fait beaucoup d'audience". Le contrat de sponsoring devait être maintenu jusqu'à sa date d'expiration, le 27 mai prochain. Mais finalement, à la mi-journée mardi 23 mai, la marque a tenu "à s'excuser pour la mauvaise interprétation de ses propos". "Sodastream ne cautionne en aucun cas ce type de dérapage. Sodastream ne fait plus partie des marques à l'antenne du live de Touche Pas à Mon Poste".

Sodastream Hanouna

Hanouna n'est pas le premier à avoir subi la perte de ses annonceurs. En octobre dernier, comme nous vous le racontions, plusieurs annonceurs avaient boycotté l'émission de Jean-Marc Morandini, Morandini Live, sur feu iTELE, qui connaissait également une forte chute de ses audiences (ce qui n'est pas le cas, pour le moment, de TPMP). Après la renaissance de la chaîne d'info en continu qui s'est muée en CNews, l'émission de Morandini n'était pas réapparue.

MAJ 19h17 : Mardi en fin de journée, d'après un internaute qui a recensé tous les boycotts des annonceurs, sur plus de 70 d'entre eux, seuls 14 ne se sont pas encore retirés des plages pub de l'émission. Et selon le site Puremedias, la chaîne a finalement décidé de ne diffuser aucune publicité pour l'émission de ce mardi 23 mai.

L'occasion de lire notre article : "Le cas Hanouna : les associations anti-homophobie partagées"


Abonnez-vous !
|

Derniers articles du dossier : Annonceurs : le vrai pouvoir

Hanouna

Hanouna : Canal suspend les pubs

suivi publié(e) le 25/05/2017 par la rédaction

Privé de pub… pour le moment. Suite au canular homophobe de Cyril Hanouna lors de son émission Radio Baba diffusée le jeudi 18 mai, les annonceurs présents ce soir-là ont préféré, les uns après les autres, boycotter l’émission quotidienne de l’animateur, Touche pas mon poste (TPMP), ...

nouveau media

Morandini sur iTELE : et si les annonceurs faisaient plier Bolloré ?

Axa et Banque Populaire ne veulent plus apparaître aux côtés de l'animateur

observatoire publié(e) le 19/10/2016 par Robin Andraca

C'est peut-être l'un des rebondissements les plus inattendus du feuilleton opposant Bolloré à la rédaction d'iTELE, qui a voté ce 19 octobre une troisième journée de grève consécutive : plusieurs annonceurs, et non des moindres, ont annoncé publiquement ne plus vouloir être associés à ...

Aveuglé par le "génie du luxe" de LVMH, M6 "oublie" la Roumanie

Gros plan sur les ateliers français, pas un mot sur les usines roumaines

enquête publié(e) le 02/05/2016 par Vincent Coquaz

Quand Capital (M6) s’intéresse au "luxe à la française", cela donne une heure de "reportage exclusif" sur les coulisses "du génie du luxe" LVMH, champion du savoir faire à la française. Problème : dans un concert de louanges, M6 "oublie" de mentionner qu’une bonne partie de la production ...

Tous les contenus de ce dossier >