Notre ressource unique : VOS ABONNEMENTS

Vite-Dit

Les "vite dit" sont tous les contenus des médias français et étrangers qui nous semblent dignes d’être signalés. Si nécessaire, ils feront l'objet d'un traitement approfondi dans nos articles payants. La page des "vite dit" a pour fonction de donner aux non-abonnés une impression des centres d’intérêt du site. La page des "vite dit" est très fréquemment actualisée au cours de la journée.

Débat : Le Pen inspirée par un psychiatre italien ?

Par le - 11h19 - ça reste à vérifier

Marine Le Pen, influencée dans le débat d'entre-deux-tours par un psychiatre italien ? Le Canard Enchaîné affirme dans son édition du 10 mai que trois conseillers de la candidate du FN l'auraient poussée à provoquer Emmanuel Macron lors du débat du 3 mai pour lui faire "péter les plombs". "Les trois conseillers n'en démordent pas : le Macron a des «failles»" explique le Canard. Et explique : "Le trio croit tenir la clé du succès après avoir, notamment, visionné l'intervention d'un obscur psychiatre italien, un certain Adriano Segatori, qui quelques jours plus tôt, a livré une analyse implacable de l'adversaire, relayée sur le Net par les amis de l'extrême droite".

Canard MLP Segatori

Que disait donc ce psychiatre, inconnu au bataillon ? Dans une vidéo de presque neuf minutes, largement diffusée sur Youtube et les réseaux sociaux, il expliquait qu'Emmanuel Macron était un "psychopathe narcissique", misogyne, dont le "développement" avait été 'bloqué" à l'adolescence, en faisant un personnage éminemment "dangereux".

Mais qui est Adriano Segatori ? Il y a quelques jours, le chef des Décodeurs du Monde Samuel Laurent rapportait sur Twitter que la vidéo du psychiatre a été postée au départ sur un site italien, destra.it (droite, en italien). Un site dirigé par un "ancien activiste de groupes étudiants de droite dure italiens". Segatori est un contributeur régulier du site, pour lequel il a notamment signé une chronique dans laquelle il reprochait à une ville italienne de vouloir retirer à Benito Mussolini, dictateur fasciste italien des années 1930, la qualité de citoyen cette ville. "En gros, nous avons donc l'avis d'un psychiatre d'extrême-droite sur une personnalité qu'il juge d'après «les images et sa bio»", concluait Laurent.

L'occasion de (re)voir notre émission, dans laquelle trois journalistes débattaient de la réapparation de "la vraie Le Pen" lors du débat d'entre-deux-tours, et des raisons possibles de son attitude provocatrice face à Emmanuel Macron : "Marine Le Pen s'est re-diabolisée toute seule"


Abonnez-vous !
|