Notre ressource unique : VOS ABONNEMENTS

Vite-Dit

Les "vite dit" sont tous les contenus des médias français et étrangers qui nous semblent dignes d’être signalés. Si nécessaire, ils feront l'objet d'un traitement approfondi dans nos articles payants. La page des "vite dit" a pour fonction de donner aux non-abonnés une impression des centres d’intérêt du site. La page des "vite dit" est très fréquemment actualisée au cours de la journée.

Mélenchon, Le Pen, Poutou, etc : de la récup' des photos du Grand débat

Par le - 19h12 - suivi

Drôle de choix. Pour illustrer l’article titré "Une sortie de l’euro serait bien plus violente pour les marchés que le Brexit" – compte-rendu du tchat entre la journaliste du Monde Marie Charrel et les abonnés ce mercredi 12 avril – le site du quotidien a choisi une photo prise lors du Grand débat à onze où l’on voit Jean-Luc Mélenchon serrer la main de Marine Le Pen.

Mélenchon Le Pen

Titre et visuel induisent une sorte d’accord entre la candidate du Front national et le candidat de la France Insoumise autour de la sortie de l’union européenne. Ce recyclage de visuel, sorti de son contexte, pose la question de ces séances "photo de famille" à laquelle Philippe Poutou avait refusé de se prêter. Comme le disait le candidat du Nouveau parti anticapitaliste invité sur notre plateau la semaine dernière, pas question pour lui d’apparaître avec François Fillon, Emmanuel Macron ou Marine Le Pen. Cette soi-disant photo de "famille"? C'est, selon Poutou, "archi-hypocrite, parce que la photo de famille, moi, j'aimerais bien voir depuis le début de la campagne, à quel moment ils m'ont considéré de la famille des candidats."


De son côté, Nathalie Arthaud assume son choix de poser pour la "photo de famille". Interrogée ce matin par Jean-Jacques Bourdin sur BFMTV/RMC, la candidate de Lutte ouvrière explique que cette séance était une façon de "se présenter aux téléspectateurs" et "aussi aux électeurs". Pour Arthaud, "justement, pour une fois qu’on nous mettait sur un plan d’égalité, et qu’on pouvait dire : «Eh bien voilà, nous on est là, on porte cette voix-là!». Moi je voulais effectivement en profiter aussi." Quitte à voir un jour elle aussi sa photo sortie de son contexte.

L'occasion de (re)voir notre émission avec Philippe Poutou et Julien Salingue : "On ne fait pas partie de cette famille-là"


Abonnez-vous !
|