Notre ressource unique : VOS ABONNEMENTS

Vite-Dit

Les "vite dit" sont tous les contenus des médias français et étrangers qui nous semblent dignes d’être signalés. Si nécessaire, ils feront l'objet d'un traitement approfondi dans nos articles payants. La page des "vite dit" a pour fonction de donner aux non-abonnés une impression des centres d’intérêt du site. La page des "vite dit" est très fréquemment actualisée au cours de la journée.

Yiannopoulos, éditorialiste phare de Breitbart, démissionne

Par le - 11h47 - suivi

Breitbart perd l'un de ses chouchous. Milo Yiannopoulos, figure de proue très contestée de l'alt-right, troll misogyne et raciste, a annoncé mercredi 22 février qu'il démissionnait de Breitbart. Il était l'un des éditorialistes phare du site très conservateur, qui a milité pour Donald Trump, et dont le fondateur Steve Bannon est désormais l'un des proches conseillers du président.

Guardian Yiannopoulos

"Milo Yiannopoulos démissionne de Breitbart News après des remarques pédophiles",
The Guardian, 22 février 2017

La démission de Yiannopoulos fait suite à la dernière polémique en date. Il est accusé d'avoir justifié la pédophilie dans une vidéo datant de l'année dernière, et exhumée ces derniers jours par le site conservateur The Reagan Battalion. Suite à ses propos, le journaliste a également perdu son partenariat avec son éditeur.

Yiannopoulos est un habitué des polémiques et des provocations. Comme @si le rappelait, à l'été 2016, il avait été banni de Twitter après avoir lancé une campagne raciste et misogyne contre l'actrice Leslie Jones, féministe militante et soutien actif du mouvement de défense des Noirs aux Etats-Unis, Black Lives Matter.

L'occasion de lire notre portrait de Milo Yiannopoulos : "Trump menace Berkeley, pour cause de lèse-Yiannopoulos"


Abonnez-vous !
|