Notre ressource unique : VOS ABONNEMENTS

Vite-Dit

Les "vite dit" sont tous les contenus des médias français et étrangers qui nous semblent dignes d’être signalés. Si nécessaire, ils feront l'objet d'un traitement approfondi dans nos articles payants. La page des "vite dit" a pour fonction de donner aux non-abonnés une impression des centres d’intérêt du site. La page des "vite dit" est très fréquemment actualisée au cours de la journée.

De Pifou à Facebook : pas glop

Par le - 09h16 - le neuf-quinze

Tout va bien. Facebook, qui était à l'origine de l'invention la plus stupide depuis l'apparition d'Internet -les like- s'apprête à créer son symétrique : les dislike. Il sera désormais permis aux utilisateurs du réseau de cliquer sur un bouton "je n'aime pas", ou "je déteste" -on ne sait pas encore exactement, les brainstormers brainstorment. Son fondateur, Mark Zuckerberg, vient de l'annoncer en Californie. A première vue, l'initiative semble logique. On pouvait se demander en vertu de quels principes moraux Facebook nous autorisait à aimer, et pas à détester. Facebook avait-il peur de libérer nos mauvais penchants ? Mais c'est déjà le cas, quand il est permis de "liker" la page de soutien à un commerçant ayant descendu un de ses agresseurs, qui s'enfuyait en scooter.

Le bouton "je déteste" sera évidemment aussi stupide, et néfaste, que le bouton "j'aime". Pas seulement parce qu'il créera mécaniquement une industrie du "faux dislike", comme il existe déjà une industrie du "faux like" ; pas seulement parce que les deux boutons ne permettent d'exprimer que des propositions primaires et apparemmment univoques. Mais justement parce que, appliquées à des messages complexes comme les messages d'actualité, elles ne sont univoques qu'en apparence, et en fait totalement équivoques. L'actualité en fournit des exemples tous les jours. Cette video, montrant un glacier suisse recouvert de couvertures pour en ralentir la fonte. Si je la "like", est-ce parce que je trouve l'initiative sympathique, et l'image pittoresque ? Est-ce pour alerter mes amis sur les conséquences du réchauffement climatique ? Et si je la "dislike", est-ce aussi pour manifester mon émotion et ma colère devant le phénomène du glacier menacé ? Est-ce pour désapprouver l'initiative des poseurs de couverture, qui préfèrent des mesures d'urgence pour préserver une attraction touristique, plutôt que de traiter les causes de la fonte ? Notre enquête d'hier, sur la kyrielle d'élucubrations de Caroline Fourest à propos du travailliste britannique Corbyn. Si je la "dislike", est-ce pour dénoncer Fourest, ou pour dénoncer la dénonciation de ses calomnies ? Pouce levé ou pouce baissé, ne permettant pas de distinguer la qualité formelle du message de son contenu, sont des sources inépuisables de malentendus planétaires.

Dans les années 70, Pif le chien fut doté d'un chiot par les dessinateurs des éditions Vaillant : Pifou. Pifou exprimait exclusivement deux émotions : la satisfaction ("glop glop" pouvait signifier plaisir gustatif, reconnaissance, attraction amoureuse, satisfaction à contempler un coucher de soleil sur les toits de Belleville, etc) et l'insatisfaction ("pas glop pas glop" exclamation qui regroupait peur, colère, rancune, faim, froid, dépit, dépossession, sentiment d'abandon, etc). Destiné aux enfants de moins de douze ans, ce mode d'expression était clair et compréhensible. Voir Facebook, qui n'est plus seulement un réseau de partage de photos personnelles, mais un media dominant planétaire, réinventer Pifou à destination d'un milliard de terriens, c'est plutôt pas glop.


> Cliquez sur l'image pour un gros plan <


Abonnez-vous !
|

Derniers articles du dossier : Facebook, Twitter, médias dominants

nouveau media

Filoche, Haziza, vrais faux morts de la guerre blanche

chronique publié(e) le 22/11/2017 chez les matinautes

Impossible de ne pas faire le rapprochement. Tous deux étaient installés depuis longtemps dans le paysage. Gérard Filoche au PS, Frédéric Haziza sur ses plateaux de La Chaine Parlementaire. Tous deux ont été sortis du jeu dans la journée d'hier. Filoche, exclu du PS par le bureau national, ...

vignette auditions russie

Ingérence russe dans la campagne US : Facebook, Twitter et Google face aux sénateurs

Enfin des exemples de publications sponsorisées par des comptes russes

observatoire publié(e) le 02/11/2017 par Juliette Gramaglia

Satan et Jésus faisant un bras de fer, Satan déclarant "si je gagne, Clinton gagne". On sait enfin à quoi ressemblent certaines des publications diffusées sur Facebook, Twitter et Google lors de la campagne présidentielle américaine par des comptes russes. Les trois géants américains ...

nouveau media

Faux comptes : le Canard Enchainé à l'assaut de Facebook

lu publié(e) le 02/11/2017 par la rédaction

Le Canard Enchaîné contre Facebook. Dans un article de son édition du 1er novembre, le Palmipède raconte le combat qu'il mène depuis huit mois pour faire retirer de Facebook de faux comptes créés au nom du journal, se faisant passer pour des comptes officiels. Des "contrefaçons" qui posent ...

Tous les contenus de ce dossier >