Notre ressource unique : VOS ABONNEMENTS

Vite-Dit

Les "vite dit" sont tous les contenus des médias français et étrangers qui nous semblent dignes d’être signalés. Si nécessaire, ils feront l'objet d'un traitement approfondi dans nos articles payants. La page des "vite dit" a pour fonction de donner aux non-abonnés une impression des centres d’intérêt du site. La page des "vite dit" est très fréquemment actualisée au cours de la journée.

Le créateur des pop-ups rêve d'un Internet sans publicité

Par le - 13h14 - lu

"J'ai écrit le code pour lancer la fenêtre et passer une publicité dedans. Je suis désolé. Nous avions de bonnes intentions". Vous avez bien compris : Ethan Zuckerman, devenu depuis directeur du MIT Center for Civic Media, et aussi l'inventeur des pop-ups, ces fenêtres de publicité qui surgissent de part et d'autre de votre écran, s'excuse sur le site du magazine The Atlantic.

Si certains bloqueurs de pub ont depuis permis aux internautes d'alléger leur navigation (rappellez-vous, nous avions essayé de passer une journée sans !), voilà des excuses qui méritent d'être entendues. De 1994 à 1999, Zuckerman travaille pour Tripod.com. Cette startup est alors à recherche d'un modèle économique viable et les équipes de Tripod.com, en manque d'imagination, optent pour la publicité. Zuckerman invente alors la fameuse ligne de code. Vingt ans plus tard, il le regrette : "J'en suis arrivé à croire que la publicité est le péché originel de l'Internet. L'état moribond de notre Internet est une conséquence directe, bien que non intentionnelle, d'avoir choisi la publicité comme modèle par défaut pour soutenir le contenu et les services en ligne".

Cette erreur orginelle condamne-t-il Internet pour toujours ? Persuadé que les utilisateurs sont prêts à payer pour un service qu'ils aiment, Zuckerman veut croire que que non. Et voilà comment, en quelques années, le créateur des fenêtres pop-ups se retrouve à militer pour un Internet sans publicité !

nouveau media

"Il n'y a pas de réponse simple à la question de savoir comment nous payons pour les outils qui nous permettent aujourd'hui de partager le savoir, les opinions et les idées de chacun et des photos de chats mignons. Quel que soit le sysème de paiement que nous choisissons (micropaiements, abonnements, collecte de fonds), il y aura toujours des conséquences inattendues", estime-t-il sur The Atlantic avant d'ajouter : "Après 20 ans à essayer de financer le web par la publicité, on voit bien que ce modèle est mauvais, cassé et corrosif. Le temps est venu de commencer à payer pour protéger notre vie privée, pour soutenir les services que nous aimons et abandonner ceux qui sont gratuits mais considèrent leurs utilisateurs comme des produits".

L'occasion de découvrir notre palmarès des sites de presse les plus truffés de publicités intempestives.


Abonnez-vous !
|

Derniers articles du dossier : Pub : les mille ruses

carte AC Origins

Egypte antique : Historia offre une pub gratuite à Ubisoft

100 pages pour la sortie d'Assassin's Creed Origins

enquête publié(e) le 05/12/2017 par Juliette Gramaglia

Ils ont remis le couvert. Après les numéros spéciaux sur Assassin's Creed Black Flag, Assassin's Creed Unity et Assassin's Creed Syndicate, le magazine Historiapublie un numéro spécial sur l’Égypte antique, en partenariat avec Ubisoft. Le tout pour fêter la sortie du dernier jeu de la ...

nouveau media

Les journalistes du Parisien refusent un label "Le Parisien" pour les marques

enquête publié(e) le 30/11/2017 par Capucine Truong

Et un projet de partenariat abandonné ! La rédaction du supplément du Parisien, le Parisien-Aujourd'hui en France Week-end , a voté il y a deux semaines une motion pour protester contre un partenariat avec un sondeur, visant (au terme d'un sondage sur "les marques préférées des Français") à...

Candia s'offre une émission entière de "La maison des maternelles" (France 5)

"C'est une émission un petit peu spéciale aujourd'hui..."

enquête publié(e) le 06/11/2017 par Hélène Assekour

Près d'une heure de publi-reportage sur le site de France Télévisions. La marque de lait Candia s'est offert les services de La maison des maternelles pour promouvoir le lait de croissance, à grands renforts de reportages laudatifs, experts sur mesure et placements de produits. Sans clairement ...

Tous les contenus de ce dossier >