Notre ressource unique : VOS ABONNEMENTS

Vite-Dit

Les "vite dit" sont tous les contenus des médias français et étrangers qui nous semblent dignes d’être signalés. Si nécessaire, ils feront l'objet d'un traitement approfondi dans nos articles payants. La page des "vite dit" a pour fonction de donner aux non-abonnés une impression des centres d’intérêt du site. La page des "vite dit" est très fréquemment actualisée au cours de la journée.

Scoop : Mélenchon a (presque) rencontré E.T.

Par le - 17h02 - buzz

Depuis que Jean-Luc Mélenchon a admis lundi sur BFM TV avoir assisté à la remise de la Légion d'honneur de Patrick Buisson, les révélations s'enchaînent. Hier, une photo du candidat du Front de gauche aux côtés de Bachar Al-Assad était publiée sur Twitter, et aujourd'hui, Le Point révèle un "déjeuner secret" avec Henri Guaino (en 2010). Face à ces sorties, le compte twitter officiel de campagne de Jean-Luc Mélenchon se défend avec humour.

"Vous avez aimé Buisson-Mélenchon? Vous adorerez Guaino-Mélenchon avec, en guest star, Eric Zemmour", annonce Jean-Michel Aphatie aujourd'hui sur Twitter. En lien, un article du Point au titre ravageur: "EXCLUSIF : Mélenchon-Guaino, le déjeuner secret". On y apprend que le candidat du Front de gauche aurait déjeuné avec le conseiller special du Nicolas Sarkozy, il y a deux ans. Le tout sous les auspices du journaliste politique Eric Zemmour. L'article précise même que "c'est Guaino qui a réglé l'addition"...

Lundi, on apprenait sur BFM TV que Jean-Luc Mélenchon avait assisté à la remise de la légion d'honneur de Patrick Buisson en 2007. Pour mémoire, l'homme est un ancien journaliste de Minute, proche conseiller de Nicolas Sarkozy, et architecte de son rapprochement de l'électorat du Front National. Pas vraiment le genre de personnes qu'on s'attend à croiser dans les rangs du Front du gauche.


> Cliquez sur l'image pour un gros plan <

Personne ne s'attendait non plus à y trouver Bachar Al-Assad. Pourtant, un cliché publié hier sur Twitter par son auteur, un photographe, montre Jean-Luc Mélenchon aux côtés du dictateur syrien. "Il y a des photos qu'on voudrait vraiment oublier", ironisait l'auteur du cliché.

Face à cette déferlante, le compte officiel de campagne de Jean-Luc Mélenchon a réagi, contre toute attente, avec humour. Dans une série de clichés adressés à Jean-Michel Aphatie, intitulés "SCOOP" ou "megascoop", l'équipe de campagne du Front de gauche invente de nouvelles "relations douteuses" à son candidat : Nicolas Sarkozy, E.T., Tony Montana... Petite sélection des meilleurs clichés.


> Cliquez sur l'image pour un gros plan <

 


> Cliquez sur l'image pour un gros plan <

> Cliquez sur l'image pour un gros plan <

> Cliquez sur l'image pour un gros plan <

> Cliquez sur l'image pour un gros plan <

(Par Anna Ravix)


Abonnez-vous !
|

Derniers articles du dossier : Facebook, Twitter, médias dominants

nouveau media

Tron : comment se construit une indignation sur Twitter

chronique publié(e) le 15/12/2017 chez les matinautes Article temporairement gratuit

Parmi les journalistes de la presse nationale qui suivent le procès de Georges Tron et Brigitte Gruel, se trouve Marie Barbier, journaliste à L'Humanité. Elle a décidé de le live-tweeter. Exercice d'une redoutable efficacité, qui place le twittos au coeur de l'action, lui permettant de suivre ...

nouveau media

Filoche, Haziza, vrais faux morts de la guerre blanche

chronique publié(e) le 22/11/2017 chez les matinautes

Impossible de ne pas faire le rapprochement. Tous deux étaient installés depuis longtemps dans le paysage. Gérard Filoche au PS, Frédéric Haziza sur ses plateaux de La Chaine Parlementaire. Tous deux ont été sortis du jeu dans la journée d'hier. Filoche, exclu du PS par le bureau national, ...

vignette auditions russie

Ingérence russe dans la campagne US : Facebook, Twitter et Google face aux sénateurs

Enfin des exemples de publications sponsorisées par des comptes russes

observatoire publié(e) le 02/11/2017 par Juliette Gramaglia

Satan et Jésus faisant un bras de fer, Satan déclarant "si je gagne, Clinton gagne". On sait enfin à quoi ressemblent certaines des publications diffusées sur Facebook, Twitter et Google lors de la campagne présidentielle américaine par des comptes russes. Les trois géants américains ...

Tous les contenus de ce dossier >