www.sarkozy.fr victime de "Google bombing"
Brève

www.sarkozy.fr victime de "Google bombing"

C'est le buzz du moment sur internet : "Tapez la requête "trou du cul du web" dans Google, et admirez le résultat... " Depuis le 20 juillet environ, la réponse qui apparaît (pour l'instant) en tête renvoie au site www.sarkozy.fr, le site de campagne de Nicolas Sarkozy. Simple hasard ou aberration du moteur de recherche américain ? Absolument pas.

C'est le buzz du moment sur internet : "Tapez la requête "trou du cul du web" dans Google, et admirez le résultat... " Depuis le 20 juillet environ, la réponse qui apparaît (pour l'instant) en tête renvoie au site www.sarkozy.fr, le site de campagne de Nicolas Sarkozy. Simple hasard ou aberration du moteur de recherche américain ? Absolument pas.

Google l'explique depuis hier dans un communiqué officiel, il s'agit d'un "Google bombing" - comprenez "bombardement de Google". Une attaque volontaire, donc, doublée d'un humour potache.

La requête Google qui a fait le tour du web picto

L'explication selon Google : "Les résultats de recherche de Google sont générés par un algorithme qui classe, entre autres, les pages web en tenant compte de la relative popularité des sites qui pointent vers ces pages. Toutefois, en faisant appel à une pratique appelée "Google Bombing", des webmestres peuvent ponctuellement faire remonter des résultats inhabituels sur certaines requêtes. Dans ce cas précis, un grand nombre de webmestres ont utilisé l'expression en question pour pointer vers le site www.sarkozy.fr, faisant ainsi remonter ce site parmi les résultats de recherches liés à cette requête."

Le groupe américain exclut toutefois l'idée de corriger ses résultats : "Nous n'excusons pas cette pratique, (...) mais nous ne sommes pas plus enthousiasmés par l'idée de modifier manuellement nos résultats pour empêcher de telles informations d'apparaître. Cette pratique malveillante (...) est peut-être divertissante pour certains, mais en aucun cas leur démarche n'affecte la qualité générale de notre moteur de recherche, dont l'impartialité reste, comme toujours, au centre de notre mission".

Partager cet article Commenter

 

Cet article est libre d’accès
En vous abonnant, vous contribuez
à une information sur les médias
indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.