Wikileaks : manifestations pour le soldat accusé
Brève

Wikileaks : manifestations pour le soldat accusé

Le comité de soutien de Bradley Manning, soldat accusé d'avoir transmis des informations militaires au siteWikileaks, organise cette semaine, des manifestations aux USA, au Canada et en Australie.



Manning (22 ans) a été arrêté par l'armée (comme @si le signalait) le 29 mai 2010, en Irak. Manning est placé en isolement depuis cette date, en attendant son procès devant un tribunal militaire pour espionnage. Il aurait, entre autres, transmis à Wikileaks, des dizaines de milliers de fichiers et une vidéo montrant une bavure filmée depuis un hélicoptère militaire qui a tiré et tué des journalistes en 2007. Le New York Times évoquait, le 9 août dernier, parmi les motivations de Manning, le fait de devoir cacher sa sexualité, en vertu de la politique officielle face à l'homosexualité au sein de l'armée américaine "Don't ask, don't tell" (ne pas poser de questions, ne pas en parler).

"Manning, lanceur d'alerte, Wikileaks" affiche association Code Pink (femmes contre la guerre), tee-shirt "Libérez Bradley Manning, Signaler un crime de guerre n'est pas un crime"

Manning, Code Pink




Tee Shirt Manning

Manning
Manning, Australie


Affiche rassemblement en Australie

picto Affiche rassemblement en Californie


Manning, Boston/Cambridge




Manifestation à Cambridge/Boston le 19 septembre

San Diego


Manifestation à San Diego le 19 septembre


Le comité de soutien invite le public à faire des dons pour faire face aux frais de la défense de Bradley

Bradley Defense Fund


Pour revoir la vidéo et essayer de comprendre les motivations de Manning consultez notre dossier Wikileaks, le trouble-fuites

Partager cet article Commenter

 

Cet article est libre d’accès
En vous abonnant, vous contribuez
à une information sur les médias
indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.