Wikileaks : le fou, les fascistes, l'empereur nu, etc
Brève

Wikileaks : le fou, les fascistes, l'empereur nu, etc

L'ambassade américaine à Paris remarque "la susceptibilité et le style autoritaire" de Nicolas Sarkozy après avoir souligné sa tendance à critiquer son équipe et son premier ministre souligne le Guardian, citant un des 251 287 documents diplomatiques américains, révélés hier soir par Wikileaks et ses partenaires médiatiques Le Monde, le New York Times (USA), le Guardian (GB), Der Spiegel (Allemagne), et pour la première fois El Pais (Espagne) tandis que le Pentagone condamnait "la révélation imprudente d'informations classifiées obtenues illégalement".

"Un câble daté du 16 septembre 2009 rapporte, comme si on y était, un entretien du secrétaire d’Etat adjoint, l’Américain Philip Gordon, avec le conseiller diplomatique de l’Elysée, Jean-David Levitte et quelques autres conseillers. Au sujet de la Russie, l’un des diplomates français, Roland Galharague, affirme: «La racine du problème, c’est le régime.» Loin des courbettes habituellement réservées au duo Poutine-Medvedev, le conseiller de l’Elysée chargé de la Russie, Damien Loras, renchérit: «Les dirigeants russes manquent de vision suffisante à long terme pour leur pays et, au lieu de cela, se concentrent sur un horizon à six mois et sur leurs intérêts commerciaux», rapporte le télégramme. D’ici quatre ou cinq ans, «la Russie ne pourra plus subvenir à la demande européenne» en matière d’énergie, met en garde le même Damien Loras: cela risque de donner à la Russie «encore plus de possibilités d’influence sur une Europe qui ne s’est pas préparée à diversifier son approvisionnement énergétique». Toujours au cours de cet entretien, Jean-David Levitte qualifie l’Iran «d’Etat fasciste» et le président vénézuélien, Hugo Chávez, de «fou». «Il est en train de transformer l’un des pays les plus riches d’Amérique latine en un nouveau Zimbabwe», explique le conseiller diplomatique de Sarkozy à ses hôtes américains." 

Libération lundi 29 novembre 2010 picto

Liberation

"Les Etats-Unis ont fait part en février à la France de leurs «inquiétudes» face au projet de vente de navires de guerre Mistral à la Russie, y voyant un «mauvais message» envoyé à Moscou" selon un câble diplomatique américain, évoqué par l'AFP, qui fait le "compte-rendu d'un entretien entre le ministre français de la Défense Hervé Morin et son homologue américain Robert Gates à l'occasion d'une visite de ce dernier à Paris le 8 février." souligne l'AFP.

Comme The Independent, le quotidien britannique Daily Mail s'amuse en notant que Sarkozy est qualifié "d'empereur nu" ("emperor without clothes") dans un des documents.

Guardian, Levitte

Guardian lundi 29 novembre 2010

"Lors d'une réunion à Paris en septembre 2009, Jean-David Levitte, le principal conseiller diplomatique de Sarkozy dit au secrétaire d'Etat adjoint américain Phil Gordon que la réponse de l'Iran aux propositions de pourparlers de Barack Obama à l'Iran sur la question nucléaire est une «farce»." raconte le Guardian qui évoque "Les inquiétudes face au monde différent qui naîtra si l'Iran se dote de l'arme nucléaire"

"Selon le câble, Levitte poursuit: «Le régime iranien actuel est effectivement un Etat fasciste et le moment est venu de décider des prochaines étapes ... Le régime iranien doit comprendre que la principale menace est économique avec les troubles sociaux qu'elle provoquera et qu'il faut entamer la négociation avec l'Occident»"
"Levitte dit qu'il est important d'obtenir un soutien chinois et en russe, et il cherche activement à l'obtenir.«
Levitte a dit qu'il a informé le ministre chinois des AE [ Affaires étrangères] que s'ils retardent les choses jusqu'à ce qu'un raid israélien devienne possible, alors le monde devra faire face à une crise catastrophique»."
"Mais Levitte est aussi inquiet que si les gouvernements européens prennent des mesures plus strictes, Pékin peut les affaiblir.Il avertit Gordon: «Le débat sur l'arrêt de la fourniture en essence de l'Iran sera très sensible et il faut prendre en compte le fait que certains pays ne seraient que trop disposés à intervenir pour remplacer les entreprises européennes»"

Le dossier du Guardian souligne que ces fuites pourraient "provoquer une crise diplomatique globale" et souligne que certains documents portent des "critiques dévastatrices sur les opérations militaires britanniques en Afghanistan, et soulignent le comportement inapproprié d'un membre de la famille royale".

A la veille du week end, le gouvernement britannique avait rappellé aux médias l'eventuel impact sur les troupes britanniques engagés en Afghanistan de ces fuites signalait le Guardian.

"Ban Ki-moon, le secrétaire général de l'ONU, et ses collaborateurs savent-ils que les diplomates américains avec lesquels ils déjeunent ont reçu l'ordre de noter leurs numéros de cartes de crédit personnelles, ou que ceux avec lesquels ils voyagent doivent transmettre leurs numéros de cartes de fidélité des compagnies aériennes? Et qu'ils sont encouragés à mémoriser les mots de passe de leurs ordinateurs?" demande Le Monde.fr sous le titre "Espionnage : les ordres de Washington aux diplomates américains"

La directrice de la rédaction du Monde, Sylvie Kaufmann justifie la publication de ces documents "à partir du moment où cette masse de documents a été transmise, même illégalement, à WikiLeaks, et qu'elle risque donc de tomber à tout instant dans le domaine public, Le Monde a considéré qu'il relevait de sa mission de prendre connaissance de ces documents, d'en faire une analyse journalistique, et de la mettre à la disposition de ses lecteurs."

Le dossier du New York Times met avant les pressions de l'Arabie Saoudite sur les USA pour qu'ils attaquent l'Iran et "coupent la tête du serpent".



Il y a 1 719 dépêches envoyées par l'ambassade américaine à Berlin explique Der Spiegel.

"Elle craint le risque et se montre rarement créative", écrit l'ambassade américaine au sujet de Mme Merkel dans un câble du 24 mars 2009, même s'il est aussi jugée "tenace quand elle est en difficulté" et décrite comme "méthodique, rationnelle et pragmatique" souligne Der Spiegel

Les Américains se montrent durs envers le ministre des Affaires étrangères et vice-chancelier Guido Westerwelle, chef des libéraux du FDP, alliés des chrétiens démocrates (CDU) de Mme Merkel. D'après le Spiegel, ils le jugent "incompétent, vain et anti-américain". Sa personnalité "exubérante" le rend imprévisible. Le chef de la CSU, frange bavaroise de la CDU et troisième composante de la coalition gouvernementale, Horst Seehofer est moqué pour ses graves lacunes. "Il n'a pas grand chose à dire sur la politique internationale et semble ignorer des faits fondamentaux".

Spiegel

Der Spiegel


La carte interactive mise en ligne par Der Spiegel (cinquième partenaire de l'opération) montre les pays évoqués dans ces documents diplomatiques et indique que 3 777 dépêches diplomatiques concernent la France.

Un élément supplémentaire pour notre dossier Wikileaks le trouble fuites.

Lire aussi la chronique de Daniel Schneidermann, Tempête sur les cancaneries.

Partager cet article Commenter

 

Cet article est libre d’accès
En vous abonnant, vous contribuez
à une information sur les médias
indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.