Un journal allemand révèle que le pape a "accueilli" un prêtre pédophile en 1980
Brève

Un journal allemand révèle que le pape a "accueilli" un prêtre pédophile en 1980

Le scandale de la pédophilie dans l'Eglise allemande ne cesse de s'étendre. Des plaintes ont été déposées dans 20 des 27 diocèses catholiques du pays, souligne l'hebdomadaire Der Spiegel. La Süddeutsche Zeitung de samedi révèle qu'un prêtre soupçonné de pédophilie a reçu une affectation en 1980 dans l'évêché dirigé, à l'époque, par l'actuel pape.


Joseph Ratzinger, actuel pape, était à la tête de l'archevêché de Munich, entre 1977 et 1982, et donc en 1980 lorsqu'un prêtre soupçonné de pédophilie y a été hébergé explique un article publié dans le ventre de la Une du quotidien Suddeutsche Zeitung édité à Munich.

C'est la perspective de la parution de cette enquête qui a amené l'archevêché de Munich a reconnaître, vendredi soir, que Ratzinger avait approuvé cette décision "d'hébergement". Toutefois, selon le diocèse, Ratzinger n'a pas pris part à la décision de réaffecter ce prêtre.

Six ans plus tard, ce prêtre a récidivé.

"En 1986, le prêtre a été condamné à 18 mois d'emprisonnement par un tribunal de Haute-Bavière pour abus sexuel sur mineurs. Il a aussi payé une amende de 4000 Marks. Il a ensuite été réintégré dans l'Eglise, il serait toujours prêtre en Bavière."


Suddeutsche Zeitung samedi 13 mars picto







"Une Eglise bouc-émissaire" (Sündenbock kirche) titre l'éditorial de Daniel Deckers à droite, en haut de la Une du quotidien conservateur Frankfurter Allgemeine (seul journal à prendre la défense de l'Eglise).

L'édito commence par dénoncer cette rafale de critiques et de dénonciations considérées comme des faits incontestables, où l'opinion publique se comporte "comme l'Inquisition". Mais la fin de l'éditorial relève que sauf une affaire, tous les cas évoqués sont très anciens, et constate que l'Eglise aurait pu faire la lumière sur ces affaires plus tôt.

picto Frankfurter Allgemeine samedi 13 mars 2010



Joseph Ratzinger (le futur Benoit XVI), en 1980 photo publiée par Die Welt


L'information est aussi à la Une du quotidien Die Welt qui évoque les problèmes de pédophilie de prêtres dans d'autres pays en Irlande, aux Etats Unis, en Autriche, aux Pays-Bas, et au Canada.


picto Die Welt samedi 13 mars 2010

"Pédophile : le pape savait dès 1980" titre, sur une colonne à gauche, le quotidien allemand Der Tagesspiegel renvoyant vers un article de la page 2.


"Zollitsch : le Pape est bouleversé" titre le quotidien allemand Alt-Neuöttinger Anzeiger avec une photo du président de la Conférence épiscopale Robert Zollitsch, au cours d'une rencontre cette semaine avec le pape. Un encadré au milieu de la page 3 signale un nouveau cas, celui d'un ancien chanoine du diocèse d'Essen qui a été reconnu coupable hier d'abus sexuels sur des adolescents.

Alt-Neuottinger Anzeiger samedi 13 mars 2010




"Maintenant le pape est aussi concerné" titre en bas à gauche de la Une le quotidien populaire Hamburger Morgenpost.

"La Croix et le Sexe" dit le titre de la double page. "Benoit XVI se dit bouleversé mais veut maintenir le célibat des prêtres en dépit de tous les problèmes".


"De 20 à 40 pour cent des prêtres sont probablement gay, avec les candidats à la prêtrise, c'est peut-être la moitié. (...) Pour le théologien Hans Küng, le célibat doit purement et simplement être supprimé"

Hamburger Morgenpost samedi 13 mars picto

Hamburger Morgenpost samedi 13 mars


"Le pape profondémment affecté" titre le Mannheimer Morgen, sur une colonne, à gauche de la Une, comme le Rhein-Zeitung.


Partager cet article Commenter

 

Cet article est libre d’accès
En vous abonnant, vous contribuez
à une information sur les médias
indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.