"Un été dans la cité", reportage controversé
enquête

"Un été dans la cité", reportage controversé

Sarcelles contre M6

Réservé à nos abonné.e.s
Comment filmer la banlieue ? Faut-il montrer des jeunes qui brûlent des poubelles et se vantent de trafic de drogue, ou éviter de répandre ces images "stigmatisantes" ? La diffusion mercredi 3 septembre du reportage "Un été dans la cité" ("66 minutes" - M6) a rouvert le débat.
34
34 commentaires
Remonter en haut de fil
Commentaires

"Un été dans la cité", reportage controversé

Comment filmer la banlieue ? Faut-il montrer des jeunes qui brûlent des poubelles et se vantent de trafic de drogue, ou éviter de répandre ces images "stigmatisantes" ? La diffusion mercredi 3 septembre du reportage "Un été dans la cité" ("66 minutes" - M6) a rouvert le débat.

Derniers commentaires

Magazine de M6 Sur le sado masochisme

Une journaliste de M6 a été inquiétée par la justice pour un reportage pour sa chaîne M6. Qui est responsable ? La journaliste , ou la ligne éditoriale de M6 ?
C'est marrant, je vis en banlieue, et quand je vois ce genre de reportage, j'ai l'impression d'habiter Bagdad ! J'ai plus peur de "la banlieue" quand je la vois à la télé que lorsque je la vis au quotidien ! 20 ans de trajets quotidiens en RER D sans me faire racketter, égorger, violer... Il y a 3 solutions : Soit je suis chanceux, soit je fais vachement peur aux racailles, soit les médias adorent en faire des tonnes sur les banlieues à feu et à sang, dans lesquelles des jeunes islamistes dealers de drogue antisémites violent des jeunes filles voilées de force dans les caves...
Ce qui est tout de même assez comiquement paradoxal, c'est l'argument des associations anti-stigmatisation quand elles expliquent : "Nos vrais dealers à nous, y sont vachement plus professionnels que le mytho que M6 vous a dégotté ! Y savent la boucler, nos dealers, pour pas se faire pincer par les keufs! "

Ah bon , Il y a des dealers dans les banlieues ? Et ce sont des gros durs ? Je croyais que c'était seulement la méchante propagande réactionnaire des chaînes privées qui, en insinuant ce genre de choses, stigmatisait la banlieue sans vergogne !
________________

Fandasi sera bien inspiré de renvoyer son Godwin au point où il en est, car Aloée a tout à fait raison d'alerter sur les demandes d'interdiction soi-disant militantes, qui commencent à ressembler très fort à une police de la pensée !
Décidément, quand c'est pas la présence de la police qui provoque, ce sont les journalistes qui sont soupçonnés d'inciter au vandalisme. Donc, si je comprends bien, en laissant forces de l'ordre et journalistes hors de ces quartiers, tout serait parfait dans le meilleur des mondes.
Mais au fait, et le local qui est parti en fumée ? Ah oui ! j' suis bête ! pure combustion spontanée, certainement ? Ne nous risquons pas à envisager un acte criminel, ce ne serait que tentative de stigmatisation.

Y 'a une chose quand même que j'aimerais qu'on m'explique : lorsque ce sont nos rappeurs français qui pour écouler leurs CDs n'hésitent pas à verser dans l'image hyper stéréotypée du "gros nerveux" de banlieue à grand renfort de panoplie vestimentaire (survêt, baskets, casquets ...), alors là, bizarrement, aucune bouche ne s'agite pour s'inquiéter de la stigmatisation que ça pourrait alimenter.

Pour exemple : les "confessions nocturnes" de Diam's où l'image de la jeune femme trompée est dépeinte selon le stéréotype de la "grosse nerveuse" qui se la joue "joey starr", parlant de régler ses comptes "en raillant la BM", "en crevant les pneus" de la voiture de l'infidèle, assorti d'insultes et autres braillements agressifs. C'est pas stigmatisant ça ? Qu'est-ce qu'on doit comprendre ? que toutes jeunes femmes de banlieues face à l'adultère réagissent de cette façon ? Pourquoi personne ne trouve rien à redire là ?
Oserais-je avancer comme début de réponse, que je dirais que ces images séduisent, sont perçues comme valorisantes aux yeux du jeune public qui écoute ce genre de musique, et pour l'amener à ouvrir le porte monnaie, faut bien le séduire ! Alors que malheureusement pour les journalistes de M6, leur reportage n'était pas assez valorisant, ils se contentaient de recueillir des fragments du quotidien d'un lieu de vie.

Et oui, en fait, l'Homme contemporain a un rapport bien hypocrite à l'image : Quand celle-ci est positive, valorisante, alors l'individu est prêt à l'embrasser sans autre forme de réflexion même si elle risque de tomber dans le stéréotype ; Mais si cette même image est présentée de façon à ce que l'individu ne puisse plus faire reluire son égo, alors là, il dénonce, récrimine après les stéréotypes et la stigmatisation dont elle serait porteuse.
mais que fait la police?
ah, elle enquête sur les balkany and co dans les hauts de seine, sur les montages financiers seillieres- dutreil aussi je crois....
Je me marre. Regardez un tant soit peu les pseudos reportages de M6 devraient vous apporter la réponse à vos questionnements.

Reportage sur les campings. Bizarrement, 1 femme célibataire de Paris se retrouve dans le même camping qu'un couple du Nord. Et encore plus bizarre, ils sympathisent bien sur.

Reportage sur le nord. Bizarrement le couple sudiste qui remonte dans le Nord en pèlerinage fait partie de la famille du constructeur de la caravane/friterie du film de Dany Boon. Sans deconner....

Pour prendre les reportages de M6 au pied de la lettre comme vous le faites, j'en viens à penser que vous êtes aussi stupide qu'eux.

J'aime les reportages de M6replay, ils sont tellement caricaturaux que je me marre tout seul devant mon ecran. Le lundi je me connecte et je me régale rien qu'à l"annoncée des reportages. Les monter en épingles sur votre site vous mets à leur niveau. Niveau proche du zero absolu du journalisme. Un sursaut ou une plongée encore plus profonde dans le misérabilisme?

PS: Attention, la fin du monde est proche. Le LHC devrait nous trounoiriser d'ici qq jours........mouhahaha ^^.
Bien que non il n'y a pas de dealers banlieue! enfin c'est du racisme ou quoi?
Je vous trouve bien bien malveillant.

il suffit pourtant de demander à la police... A non j'oubliais la police c'est facho, pardon.
Au secours, le fascisme revient !

« Interdire » le clip de Justice/R. Gavras (très second degré) ou ce reportage de M6 (très premier degré) ! Cause : « stigmatisation ! »…
« Interdire » toutes photos / interviews des talibans ! Cause : « respect pour les victimes ! », des palestiniens ! Cause : « antisémitisme ! », des Farcs ! Cause : « anti-américanisme ! », etc.
« Interdire » toutes remises en question du 11 Septembre ! Cause : « Négationnisme ! », du réchauffement climatique ! Cause : « Négationnisme ! », de l’ « Ancien testament » ! Cause : « Négationnisme ! », etc.

Mais, que nous arrive-t-il ?

L'interdit est un contre-sens, ou plutôt est-il un non-sens :
C'est sans interdit que les vérités éclatent, puisque sans interdit, il y a débat, que débat implique réflexion (individuelle comme collective). D’où : diversité d’idées, diversité de points de vue, diversité… et, c’est mathématique, la diversité n’est constructive qu’en un seul point : la vérité ! En cela l’interdit, s’il est irréfléchi, est un non-sens, s’il est propagandiste, devient un contre-sens.
une interviouve de Finkelkraute s´impose.... tous ces gens obligés de se réfugiés dans l´islam, oh my god, quelle horreur !!
Sur l'extrait qui montre des jeunes se faire controler et parler de trafic de drogue sur un toit de Sarcelle , les visages de deux jeunes sont floutés et il me semble même que la voix de l'un d'entre eux est doublée . Pourquoi ?
Il est clair qu'on est face ici à un gros dilemme. D'un côté on a des journalistes qui se focalisent sur dénoncer une partie de la réalité qui existe bel et bien, et faisant les choux gras du sensationnalisme et des clichés, et de l'autres on a des habitants complètement exaspérés et accablés par ces clichés et qui souhaiteraient à la fois offrir une autre image plus positive de leur environnement (un peu comme pour les cht'is?).

Tout cela me fait aussi un peu penser à la réaction de la population chinoise durant les JO lors des manifestations en faveur de la condition Tibétaine. En effet, les chinois n'ont probablement pas envie de véhiculer cette image de la Chine, et préfèreraint largement exhiber leur réussite économique. C'est peut être là une réaction en somme toute humaine, les gens n'aiment pas toujours déballer leur linge sale en public.

Cela dit pour en revenir au reportage, il est vrai qu'il a manqué de profondeur à mon goût, et que ces habitants auraient peut être réagit autrement si les journalistes s'étaient davantage focalisés sur les causes plutôt que d'exhiber simplement et uniquement les conséquences.
L'éternel recommencement (rappelons nous du clip du groupe Justice) : pouvoir d'indignation partagé, provocation et bla bla et bla bla bla...; c'est toujours la même chose
Ne voyez vous donc point clair? Allons au delà de ces absurdités...
Réveillons nous!
Décidément, vôtre.
Difficile de prendre position pour quoi que ce soit, c'est comme dit PetitPiteux. Bon travail. J'ai comme l'intuition qu'il y aura peu de commentaires sur ce sujet.
"les jeunes sont souvent instrumentalisés par les caméras" ?
sans blague.
vous êtes bien gentils avec les caméras ; j'aurais plutôt dit "les jeunes instrumentalisent souvent les caméras" !

et, au fait, c'est quoi, de la "drogue" ?
personnellement, j'en ai un peu marre que les journalistes ou les politiques qui parlent de chite utilisent le mot "drogue"...
parce que, quand vous dites "drogue", les gens entendent "drogue" (bizarre, non ?)
Un traitement équilibré d'une polémique équilibré sur un reportage potentiellement relativement équilibré sur fond de débat local sans réponse simple? Ca y est, je suis perdu, je ne sais plus quoi penser. Vous voulez dire que c'est pas les méchant journaliste de M6 qui font du sensationnalisme et les pauvres jeunes des cités face a une mairie aveugle et sourde? Ou les pouvoirs public démunis face à des vauriens mis au jour par des journaliste qui font de l'investigation au péril de leur vie? (et autre permutation...)

Mais a quoi serve les médias si il ne nous donne pas de réponse? Ne nous dise pas quoi penser, à nous pauvre citoyen perdu dans la complexité du monde moderne? Ne nous donne pas une opinions et trois arguments pour la défendre? Fournissez nous au moins deux camps clairement définis pour animer les débats de fin de soirée, mais qu'est qu'on apprend dans les écoles de journaliste de nos jour...

J'espère que vous avez honte!

Il vous reste 93% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Médiums : M6 en a trouvé des bons !

Chronique incluant un tuto pour se connecter avec l'au-delà

DSK, inusable boule puante du Figaro : aujourd'hui, Sarcelles

Transformer une affaire privée en missile politique, mode d'emploi

Fractures Françaises, la deuxième vie "d'un livre de gauche qui inspire la droite"

Comment Sarkozy tente de récupérer les voix des nouvelles classes populaires

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.