Triple play et TVA : le grand poker menteur
enquête

Triple play et TVA : le grand poker menteur

Gouvernement, FAI, Bruxelles : qui bluffe ?

Réservé à nos abonné.e.s
La fameuse, sacro-sainte, offre "triple play" à 29,99 euros, est-elle menacée ? Et par qui ? Le gouvernement ? Bruxelles ? Les fournisseurs d'accès (FAI) eux-mêmes ? L'annonce d'une hausse de la TVA sur les offres triples play (internet, tv, téléphone) par le gouvernement suite à une prétendue injonction de Bruxelles a déclenché une offensive-express de communication, avec communiqués alarmistes, et démentis outragés. Plus surprenant, l'UFC-Que-Choisir, pourtant prompte à dénoncer les filouteries des opérateurs, semble prendre la défense des FAI, qui réalisent pourtant de confortables marges brutes.

 

Que se cache-t-il derrière la com' des uns et des autres ?




La TVA réduite était appliquée depuis 2003 pour les box

Fin août, dans un entretien à Europe 1, le ministre du budget, François Baroin, annonce qu'il va revoir la fiscalité sur le triple play (forfaits internet-tv-téléphone) qui bénéficiait jusqu'à présent d'une TVA réduite sur 50% de l'offre (la partie télévision).

Pour justifier cette hausse de la TVA (de 5,5% à 19,6%), qui pourrait mettre fin aux offres à 29,99 euros dont Free était le pionnier, Baroin explique que le gouvernement obtempère à u...

Il vous reste 95% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

TVA

Fleur Pellerin ne veut plus aider Minute et Valeurs Actuelles

Qui bénéficie de ces aides à la presse, que refuse @si ?

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.