Traces de sperme de DSK (médias français et US)
Brève

Traces de sperme de DSK (médias français et US)

Plusieurs médias américains et français (les chaînes américaines NBC et ABC, France 2, le New York Times, l'agence AP) annoncent, avec plus ou moins de détails non confirmés officiellement, que l'on a trouvé sur les vêtements de Nafissatou Diallo, l'accusatrice de DSK, des traces d'ADN appartenant au directeur du FMI. Le site français Atlantico avait annoncé dès dimanche que ces résultats avaient été transmis aux autorités françaises, ce qui a été démenti par la police new-yorkaise.

Dans la nuit de dimanche à lundi à 1 heure du matin, le site Atlantico annonce "Exclusif Atlantico Les résultats ADN confirmeraientla présence de sperme sur les vêtements de la femme de chambre" Une information au conditionnel reprise par plusieurs agences de presse. Atlantico ajoute: "La police new-yorkaise aurait transmis aux autorités françaises ce dimanche les résultats des tests ADN qui devraient être rendus publics dans les heures qui viennent. Selon ces informations, des traces de sperme de Dominique Strauss-Kahn auraient été retrouvées sur les vêtements de la femme de chambre."



Une information confirmée par NBC New York, lundi sans conditionnel. "De l'ADN de l'ex-patron du FMI trouvé sur la chemise de la femme de chambre" "selon des sources proches de l'enquête". NBC ajoute qu'une "autre source déclare que les tests d'ADN continuent sur d'autres pièces à conviction récupérées dans la chambre."




Pas de conditionnel non plus pour ABC News, de son côté, ce même lundi,qui parle "d'uniforme" pas de "chemise" et cite directement "les enquêteurs" indiquant que de "l'ADN appartenant à DSK a été trouvé sur l'uniforme porté par la femme de chambre qui accuse l'ancien patron du FMI"

ABC ajoute "Les enquêteurs n'ont pas révélé le type d'ADN trouvé sur l'uniforme de la femme de chambre, ni si c'était du sperme de Strauss-Kahn"


France 2 est encore plus précise lundi en fin de journée :

Selon nos informations, un test ADN est formel : le sperme de Dominique Strauss Khan a été retrouvé sur le col du chemisier de Nafissatou Diallo, 32 ans, la femme de ménage de l’hôtel Sofitel qui l’accuse de l’avoir agressé sexuellement samedi dernier.

"Selon nos informations, un test ADN est formel : le sperme de Dominique Strauss-Kahn a été retrouvé sur le col du chemisier de Nafissatou Diallo, 32 ans, la femme de ménage de l’hôtel Sofitel qui l’accuse de l’avoir agressée sexuellement samedi dernier."

"Cette information recueillie auprès de sources policières confirme qu’il y a bien eu un acte sexuel impliquant Dominique Strauss Kahn et la femme de chambre. Cela ne permet pas en soi de déterminer s’il y a eu agression sexuelle."




Mardi le New York Times écrit lui aussi en page 20, que "les prélèvements sur les vêtements de travail de la femme de chambre correspondent aux échantillons prélevés sur Dominique Strauss-Kahn" selon une personne connaissant le dossier.


Même information de l'agence américaine AP qui les a obtenues de "deux personnes proches de l'enquête".

AP cite une personne qui a eu accès aux interrogatoires du personnel de l'hotel Sofitel : "Strauss-Kahn a flirté avec la femme qui l'a accompagné à sa suite pour être sûre que les prestations offertes lui convenaient après sa arrivée à l'hôtel le 13 mai" une information non mentionnée par les médias jusque là. AP rappelle, par ailleurs, le témoignage indiquant que "DSK a téléphoné à la femme qui l'a accueilli à la réception et lui a demandé de monter le voir à la fin de son service. L'employée a refusé indiquant qu'elle n'était pas autorisée à avoir des relations avec un client"



"Lundi soir, le bureau du procureur a refusé de confirmer ces informations à Libération. Interrogé lui aussi, le porte-parole du NYPD, Paul J Browne a également refusé de commenter les éléments de preuves" écrit, sur le blog Great America, Fabrice Rousselot, correspondant de Libération à New York.

"Browne, toutefois, s'en est pris de manière inattendue au site web français Atlantico, qui avait assuré que la police new-yorkaise avait transmis dimanche aux autorités françaises les résultats des tests ADN, selon lesquels des traces de sperme de DSK avaient été retrouvés sur les vêtements de la femme de chambre. «Cette information d'Atlantico est totalement et absolument fausse», s'est insurgé Paul J. Browne, «c'est absurde d'assurer que nous avions transmis ces tests à la France dimanche. Tout simplement parce que nous ne disposions pas de ces résultats dimanche»".

Partager cet article Commenter

 

Cet article est libre d’accès
En vous abonnant, vous contribuez
à une information sur les médias
indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.