Tariq Ramadan accusé d'homophobie
Brève

Tariq Ramadan accusé d'homophobie

Un magazine gay hollandais accuse l'intellectuel Tariq Ramadan, conseiller de la municipalité de Rotterdam, d'avoir tenu des propos homophobes et misogynes.



Fin mars, Gay Krant écrit que Ramadan a déclaré dans des conférences (dont Gay Krant a les enregistrements), que l'homosexualité serait «un désordre, un dysfonctionnement et un déséquilibre» et que les femmes doivent éviter d'attirer l'attention sur leur apparence. «Sur la rue, dit la loi, les femmes doivent garder les yeux fixés sur le trottoir», selon le magazine Têtu qui en parle le 15 avril dernier.









Le site du magazine Gay Krant cite Ramadan picto


Le Monde revient sur cette polémique : "Rik Grashoff, adjoint écologiste au maire de Rotterdam et détenteur du portefeuille de l'intégration, a mené une contre-enquête. Il affirme, comme le principal intéressé, que l'article était " incorrect et tendancieux " que les propos tenus ont été " extraits de leur contexte." Le Monde ajoute à propos de Ramadan". "Si certains évoquent les piètres résultats de son action pour la ville (deux rapports et quelques dizaines de débats, en échange de 27 500 euros par an et deux jours par mois à Rotterdam), l'université Erasme estime, en revanche, que la chaire Citoyenneté et identité qu'il anime quatre jours par mois est un succès. Les enseignements du petit-fils du fondateur des Frères musulmans égyptiens seraient " très appréciés " par les étudiants. Le contrat de M. Ramadan a été prolongé jusqu'en février 2011."
Partager cet article Commenter

 

Cet article est libre d’accès
En vous abonnant, vous contribuez
à une information sur les médias
indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.