Takieddine : pourquoi le feuilleton mediapart ne prend pas
enquête

Takieddine : pourquoi le feuilleton mediapart ne prend pas

Réservé à nos abonné.e.s
Pour Mediapart, le feuilleton de l'été 2011 ne ressemble pas à celui de 2010. L'an dernier, le site d'info donnait le tempo dans l'affaire Bettencourt, et ses multiples révélations avaient largement alimenté l'actualité politico-judiciaire, imposant les relations entre l'héritière de L'Oréal et le ministre Eric Woerth comme le sujet incontournable de l'été. Cette année, la cible de Mediapart a pour nom Ziad Takieddine, libanais, intermédiaire pour la France dans les contrats d'armement internationaux. Inconnu du grand public, il est soupçonné d'avoir joué un rôle dans le financement occulte de la campagne présidentielle d'Edouard Balladur en 1995.

Mais depuis le 10 juillet, Mediapart a beau multiplier les articles, regroupés sous le terme "Documents Takieddine" (liens réservés aux abonnés), le feuilleton n'a pas pris : les reprises dans les autres médias sont peu nombreuses, et les responsables de l'UMP pointés pour leurs liens avec Takieddine n'ont pas eu besoin de se justifier. Qui est responsable de ce semi-échec? Le reste de la presse, ou le site lui-même, pour avoir présumé de ses forces ?

Résumés en quelques lignes, les cinq articles que Mediapart a publiés sur Ziad Takieddine, sont impressionnants: l'homme suspecté d'être au coeur du financement illégal de la...

Il vous reste 97% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.