Tâches ménagères et divorce : faux titre de l'AFP (Nouvelles News)
Brève

Tâches ménagères et divorce : faux titre de l'AFP (Nouvelles News)

A en croire l'AFP,

"Plus un homme en fait à la maison, plus il risque le divorce". C'est ainsi que l'Agence France Presse titre une dépêche (ici en ligne sur Sud Ouest) consacrée à une étude norvégienne, reprise par plusieurs médias. Sauf que... le contenu de l'article n'a rien à voir avec le titre. C'est même le contraire qui est expliqué. C'est le site Les Nouvelles News qui pointe cette contradiction.

L'étude norvégienne explique qu'en réalité, si on constate plus de divorces (50%) parmi les ménages qui partagent les tâches domestiques, il n'y a aucun lien de causalité entre les deux.

C'est ce que précise l'AFP dans son article : "Pour les chercheurs, il n'y a aucun, ou presque aucun lien de causalité, et cette corrélation est plutôt un signe de la "modernité".

Divorce et balai

Le chercheur explique : "Les couples modernes le sont à la fois pour ce qui est de la répartition des tâches et dans leur perception sur le mariage", moins sacralisée". Il ajoute : "Dans ces couples modernes, les femmes ont aussi souvent un niveau d'éducation élevé et un emploi bien rémunéré, ce qui les rend moins dépendantes économiquement de leur mari. Elles peuvent donc s'en sortir plus facilement en cas de divorce". C'est seulement "à la marge" que la causalité entre divorces et répartition des tâches se retrouverait.

Visiblement, plusieurs sites se sont un peu trop vite inspiré du titre de la dépêche AFP, et ont tous renchéri : "Messieurs, si vous travaillez beaucoup à la maison, attention au divorce !", titre Atlantico ; "Homme tâtant du balai, divorce assuré !", pour auFéminin.com, "Votre homme fait le ménage ? Divorce en vue", avertit Europe1.

Partager cet article Commenter

 

Cet article est libre d’accès
En vous abonnant, vous contribuez
à une information sur les médias
indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.