Sur France 2, rideau de fumée sur les causes des mégafeux
article Vidéo

Sur France 2, rideau de fumée sur les causes des mégafeux

Où sont passés le dérèglement climatique et la monoculture forestière ?

Depuis le début de l’année 2022, plus de 47 000 hectares de forêt ont brûlé en France, alors même que la forêt joue un rôle fondamental dans la régulation du climat. Ces incendies, qui ont eu lieu jusqu’en Bretagne, sont parfois qualifiés de mégafeux. Leur cause immédiate est en général humaine (accidentelle ou volontaire) ; la cause locale, c’est la prévention insuffisante des feux, et la monoculture forestière ; la cause profonde, c’est le dérèglement climatique qui génère une extrême sécheresse des végétaux et les rend très combustibles.

La télévision publique informe-t-elle suffisamment sur ce cocktail de causalités ? Nous avons regardé 134 reportages que France 2 a consacrés aux feux de forêt du 13 au 31 juillet 2022. Si le dérèglement climatique est mentionné dans les sujets sur la canicule, il l'est à peine pour ces mégafeux, alors qu’ils en sont une démonstration spectaculaire. France 2 en revanche consacre de très nombreux reportages au travail des pompiers, avec des images spectaculaires ou empathiques, et en utilisant le champ lexical de la guerre.

Autre préoccupation importante des journaux télévisés de France 2 : les vacanciers délogés de leurs campings pour cause de feux de forêt, notamment en Gironde. Mais ces reportages ne mentionnent pas le fait que, précisément, la présence d’installations touristiques au sein-même des forêts peut déclencher des incendies. Seule une petite poignée des 134 reportages de France 2 que nous avons regardés évoque la pratique de la monoculture forestière, surtout celle du pin, qui favorise la propagation du feu. Enfin, aucun ne rappelle le manque de prévention des feux lié aux sous-effectifs à l’Office national des forêts

Nous avons soumis des extraits de ces reportages à Joëlle Zask, philosophe et autrice de Quand la forêt brûle, Roland Séférian, climatologue à Météo France, François Gemenne, chercheur sur le climat et les migrations (tous deux sont des contributeurs du Giec), et Patrice Martin, garde-forestier et secrétaire général du syndicat majoritaire à l'ONF, le Snupfen-Solidaires. 

Sollicitée, France 2 n'a pas été en mesure de répondre à nos questions. 

Pour aller plus loin : 

- Notre émission sur la paralysie de la communauté internationale face au dérèglement climatique, avec la climatologue Valérie Masson-Delmotte.
- La version poche du livre de Joëlle Zask, Quand les forêts brûlent (Premier Parallèle), en librairie le 22 août 2022.  
- Dans Reporterre, une interview de Thomas Brail, fondateur du Groupe national de surveillance des arbres, "Arrêtons de ne planter que des pins, très inflammables"une interview de Philippe Canal, secrétaire général adjoint du Snupfen Solidaires, syndicat majoritaire à l'Office national des forêts, "Comment rendre la forêt plus résistante aux feux ?", et un reportage, "L'État détruit l'Office national des forêts, ses agents se rebellent"
- Un résumé du rapport du Sénat du 3 août 2022, "Feux de forêt et de végétation, prévenir l'embrasement"
- Le travail de Climat Médias sur la couverture du dérèglement climatique. 



Partager cet article Commenter

 

Cet article est libre d’accès
En vous abonnant, vous contribuez
à une information sur les médias
indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Lire aussi

Dôme de chaleur : les photos du déni

Iconographie vacancière pour la nouvelle catastrophe climatique

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.