Suicides FT : Bertrand réécrit l'histoire (Libération)
Brève

Suicides FT : Bertrand réécrit l'histoire (Libération)

"Interrogé sur France Inter le 29 septembre, Xavier Bertrand, patron de l’UMP prenait la défense du patron de l’ex-entreprise publique, avançant un argument: les syndicats eux mêmes n’ont rien vu venir." Dans sa rubrique Désintox, Libération répond à Xavier Darcos les faits.

"«Est-ce que vous pensez que pour les syndicats, c’était facile au sein de l’entreprise de sentir cette vague de suicides? J’ai vu des responsables syndicaux qui étaient sur le même lieu de travail que les salariés et qui me disaient: on n’a pas vu venir les choses, et on se sent responsables. Ils doivent aussi démissionner de leur mandat?»"

Libération lundi 5 octobre 2009 picto

"La question du stress au travail, puis celle de la recrudescence des suicides, ont, très tôt, été au centre des préoccupations des syndicats. (...) Au printemps 2007, la CFE-CGC et SUD-PTT lancent un Observatoire national du stress et des mobilités forcées afin de soutenir et informer les salariés du groupe, privatisé depuis 2004, et sous le choc d’un plan de restructuration. Un questionnaire est mis en ligne dès le 20 juin afin de recueillir les témoignages. Plus de 3 000 salariés répondent: 66 % se disent «en situation de stress», 15 % se déclarent «en détresse». En décembre 2007, les syndicats rendent publique la deuxième phase d’enquête de l’Observatoire, et pointent à nouveau la souffrance née des réorganisations incessantes. Chaque répondant dit avoir occupé en moyenne 2,17postes sur les cinq dernières années avec, souvent, un changement du lieu de travail."


Patrick Ackermann, responsable de cet observatoire du stress, est justement l'invité de notre émission : "On prend ça en pleine tête, à France Telecom !" L'hypermédiatisation des suicides au travail, en débat.

Partager cet article Commenter

 

Cet article est libre d’accès
En vous abonnant, vous contribuez
à une information sur les médias
indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.