"Souffrance" Guéant : Aphatie répond (sans citer @si)
Brève

"Souffrance" Guéant : Aphatie répond (sans citer @si)

Très critiqué sur Internet pour avoir demandé à Claude Guéant, le ministre de l'Intérieur, s'il "souffrait" de son image de proximité avec Marine Le Pen, Jean-Michel Aphatie se défend dans une interview au Figaro.

"Tous les matins à 7h50 sur RTL, Jean-Michel Aphatie reçoit un invité pour une interview très attendue. Cet exercice suivi par 1,78 million d’auditeurs" rappelle Le Figaro avant d'évoquer la question posée à Guéant.

"Hier sur Twitter, des commentateurs ont tancé Jean-Michel Aphatie pour avoir demandé à Claude Guéant, le ministre de l’intérieur, s’il souffrait de son image de porte-parole de Marine Le Pen. L’interview est-elle un subtil dosage de compassion et de pugnacité ?" se demande Le Figaro (sans jamais citer @si). "J’étais surpris qu’on aille me chercher sur cette question, répond Aphatie (sans jamais non plus citer @si). Il me semble que la question était journalistique et naturelle. À quelqu’un qui est à la une de Libération, il est naturel de demander comment il le vit. J’ai vu sur Twitter un tas de procureurs qui font preuve d’intolérance. En fait, le journalisme, ce n’est pas l’objectivité, c’est la maîtrise de sa subjectivité.»"

Pour comprendre, (re) lisez la chronique de notre "procureur" préféré, Daniel Schneidermann, Aphatie, et la souffrance de Guéant

Partager cet article Commenter

 

Cet article est libre d’accès
En vous abonnant, vous contribuez
à une information sur les médias
indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.