Sondages : l'Elysée reconnaît une "anomalie"
suivi

Sondages : l'Elysée reconnaît une "anomalie"

Le directeur de cabinet de Sarkozy auditionné à l'Assemblée

Réservé à nos abonné.e.s
Pour la première fois, un représentant de l'Elysée reconnaît des dysfonctionnements dans la façon dont les sondages ont été gérés à la présidence. Mardi 13 octobre, la commission des Finances de l'Assemblée nationale a auditionné Christian Frémont, le directeur de cabinet de Nicolas Sarkozy, sur le projet de budget de l'Elysée pour 2010. Et l'a cuisiné sur ces fameux sondages, mis au jour par un rapport de la Cour des comptes en juillet.

Dans une tribune sur son blog, reprise par Rue89, la députée socialiste Delphine Batho assure que cette audition a "confirmé tous les soupçons d'irrégularités" dans cette affaire.
Pour la première fois, un représentant de l'Elysée reconnaît des dysfonctionnements dans la façon dont les sondages ont été gérés à la présidence. Mardi 13 octobre, la commission des Finances de l'Assemblée nationale a auditionné Christian Frémont, le directeur de cabinet de Nicolas Sarkozy, sur le projet de budget de l'Elysée pour 2010. Et l'a cuisiné sur ces fameux sondages, mis au jour par un rapport de la Cour des comptes en juillet.

Dans une tribune sur son blog, reprise par Rue89, la députée socialiste Delphine Batho assure que cette audition a "confirmé tous les soupçons d'irrégularit&e...

Il vous reste 91% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.