Servier : la journaliste d'Impact médecine n'existait pas
Brève

Servier : la journaliste d'Impact médecine n'existait pas

Des articles positifs dans la presse médicale sur un médicament du laboratoire Servier, signés d'une journaliste qui n'existe pas, étaient en fait rédigés sous la dictée du laboratoire, raconte Le Nouvel Observateur. "Dans l'hebdomadaire "Impact Médecine", une certaine Claire Bonnot a beaucoup tenu la plume sur le Protelos, traitement contre l'ostéoporose mis en cause après deux décès, depuis sa mise sur le marché français en 2006" par le laboratoire Servier. En fait,c'est Servier qui relisait et corrigeait.
Signataire d'articles dans Impact Médecine, la dénommée Claire Bonnot n'existe pas : "Derrière ce pseudo, ils sont plusieurs. D'abord il y a une journaliste découragée qui aura essayé de rendre un article honnête et critique sur le Protelos. Ensuite, il y a sa rédactrice en chef qui se souvient que la dernière fois que dans son journal on a parlé des effets indésirables d'un produit Servier, celui-ci a retiré sa pub pendant six mois et qui, depuis, envoie tous les articles chez Servier pour imprimatur.Puis la directrice commerciale qui trouve ça très bien." écrit le Nouvel Observateur.

"Et enfin le relecteur de chez Servier qui corrige, supprime, rajoute du texte à la gloire de sa molécule s'il a envie."

Publicité Servier pour le Protelos  picto

Protelos

Un élément supplémentaire pour notre dossier Médecine : l'info-labo

Partager cet article Commenter

 

Cet article est libre d’accès
En vous abonnant, vous contribuez
à une information sur les médias
indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.