Scandale sexuel des bleus : les sites de presse et le hors-jeu
article

Scandale sexuel des bleus : les sites de presse et le hors-jeu

Fuites policières, photos de Facebook, vidéos : publier ou non ?

Réservé à nos abonné.e.s
La prudence de la presse française dans l'affaire Ribéry aura été de courte durée. Après avoir hésité quelques heures à publier les noms des joueurs de l'équipe de France de football entendus comme témoins par la police après les aveux d'une prostituée (mineure au moment des faits), la plupart des médias français rivalisent de révélations et d'affirmations, pas toujours fondées sur des éléments précis, sur la sexualité des joueurs de football.

Après avoir publié mardi 20 avril au soir un article titré "La consommation frénétique de jeunes femmes est une constante dans le monde du football", mercredi 21 avril vers midi, la Une du Monde.fr publie à la Une des révélations policières. Fuites policières, photos issues des comptes Facebook des protagonistes, vidéos "hot" : publier ou non ? La politique des sites de presse varie parfois selon les heures.

   

"Le joueur du Bayern Munich, qui affrontera l’Olympique lyonnais ce soir en demi-finale aller de Ligue des champions, a entretenu une image de saint bien loin de la réalité." explique le sous-titre de la page aci...

Il vous reste 92% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.