Sarkozy raille Lamy (OMC) : oups, c'était "off" !
Brève

Sarkozy raille Lamy (OMC) : oups, c'était "off" !

Si Nicolas Sarkozy espérait profiter de son séjour à Shangaï pour s'exprimer en "super off" devant les journalistes français, c'est raté. Selon le blogueur de L'Express Renaud Revel, les propos du chef de l'Etat sur les affaires en cours ont été aussitôt relayés sur le site du Monde.fr et l'antenne de France Inter. Le chef de l'Etat hurlerait à la trahison, menaçant les auteurs de ces fuites de supprimer leurs accréditations. Mais pour l'heure, aucune réaction officielle.
Le Monde Sarkozy
picto "L'explosion" de Nicolas Sarkozy selon Renaud Revel au lendemain de la fuite

"Crise monétaire, Afghanistan, sécurité, climat politique... Nicolas Sarkozy s'est longuement expliqué au fil de confidences distillées", rapporte Revel sur son blog de L'Express. "Mais ce qu'il pensait relever de propos confidentiels a très vite filtré" poursuit le blogueur, expliquant qu'à l'indignation du président de la République s'est jointe celle d‘un très grand nombre de journalistes présents, qui n’admettent pas cette rupture de contrat par certains de leurs confrères.

Voici le passage de l'article du Monde, également paru hier dans le quotidien papier:

"Sarkozy envisage une tournée mondiale comparable à celle effectuée en Europe préalablement à sa présidence réussie de l'Union européenne (UE), fin 2008. Il compte s'appuyer sur l'Europe, alors que les relations avec les géants du Sud sont au menu d'un Conseil européen à l'automne. A la fin de l'année, il se rendra en Inde. Il doit renforcer la relation avec le Brésil : à Copenhague, le président Lula, qui achève son mandat en 2010, a hésité entre son soutien à la France et sa solidarité avec le Sud.

M. Sarkozy veut enfin aborder, au G20, la régulation des matières premières, notamment agricoles. Alors que les agriculteurs français sont confrontés à une chute de leurs revenus, il veut s'appuyer sur les pays à forte paysannerie comme l'Inde et la Turquie, où il pense se rendre. Peu importent les règles de l'Organisation mondiale du commerce. M. Sarkozy raille d'ailleurs son directeur général Pascal Lamy, incapable, selon lui, d'avancer dans le cycle ouvert à Doha en 2001. Il n'a cure de clore les négociations, comme l'a demandé le G20."

Nicolas Sarkozy avait déjà usé du "off" il y a quelques semaines, lors d'un déplacement en Haute-Savoie. L'AFP, comme le journaliste du Monde Arnaud Leparmentier, avait alors choisi de mettre ses propos dans la bouche d'une "source proche de l'Elysée". Son sens du verbe avait toutefois été identifié par certains médias, dont @si soulignant la démarche un peu vaine des journalistes de respecter un tel "off". Cette fois, le journaliste a préféré transgresser les règles, avec la précaution (apparemment insuffisante aux yeux du président) du style indirect.

(Par Flora Beillouin)

 

Partager cet article Commenter

 

Cet article est libre d’accès
En vous abonnant, vous contribuez
à une information sur les médias
indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.