Sarkozy / Cap Nègre : allers et retours quotidiens
Brève

Sarkozy / Cap Nègre : allers et retours quotidiens

@si s'étonnait ce week-end d'une information donnée par l'AFP concernant l'agenda présidentiel : une dépêche publiée samedi vers une heure du matin indiquait que le Nicolas Sarkozy et son épouse étaient arrivés vendredi soir au Cap Nègre (où se trouve la résidence de la famille Bruni-Tedeschi) pour "pour profiter aux bords de la Méditerranée des vacances scolaires de la Toussaint". Ils avaient prévu, selon l'AFP, "de rester deux semaines au Cap Nègre". La dépêche précisait cependant que "le chef de l'Etat pourrait ponctuellement interrompre son séjour pour honorer dans la capitale les rendez-vous de son agenda".

@si s'étonnait ce week-end d'une information donnée par l'AFP concernant l'agenda présidentiel : une dépêche publiée samedi vers une heure du matin indiquait que le Nicolas Sarkozy et son épouse étaient arrivés vendredi soir au Cap Nègre (où se trouve la résidence de la famille Bruni-Tedeschi) pour "pour profiter aux bords de la Méditerranée des vacances scolaires de la Toussaint". Ils avaient prévu, selon l'AFP, "de rester deux semaines au Cap Nègre". La dépêche précisait cependant que "le chef de l'Etat pourrait ponctuellement interrompre son séjour pour honorer dans la capitale les rendez-vous de son agenda".

Un agenda plutôt chargé, si l'on en croit le site de l'Elysée, puisqu'il a au moins un rendez-vous par jour en début de semaine (dont le conseil des ministres mercredi), mais doit aussi se rendre au Conseil européen à Bruxelles jeudi et vendredi.

Contacté par @si, le bureau de l'AFP de Marseille a expliqué que l'expression "a prévu de rester deux semaines" avait pu être source d'incompréhension et avait donc été modifiée par la suite. En effet, vers midi samedi, une nouvelle dépêche n'évoque plus le séjour de "deux semaines" (les vacances de la Toussaint ne durent d'ailleurs que dix jours), mais on peut lire que "selon l'entourage présidentiel, le chef de l'Etat fera toutefois des aller-retours entre Paris et le Cap-Nègre durant toute la durée des vacances scolaires pour honorer les rendez-vous d'un agenda chargé."

Au final, l'AFP a confirmé à @si que ce sont bien des allers-retours quotidiens que le président fera en avion Falcon, sauf peut-être lorsqu'il devra se rendre à Bruxelles, en fin de semaine, où il restera sur place. Ce qui donne un bilan carbone bien lourd pour cette nouvelle forme de délocalisation du pouvoir.

Partager cet article Commenter

 

Cet article est libre d’accès
En vous abonnant, vous contribuez
à une information sur les médias
indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.