Sapin et Peillon sont aussi en couple avec des journalistes
Brève

Sapin et Peillon sont aussi en couple avec des journalistes

Journaliste et épouse de ministre, est-ce compatible ? Le "précédent" Pulvar suscite des remous. Pour prévenir d'éventuelles controverses, l'épouse de Michel Sapin, Valérie de Senneville, journaliste aux Echos, demande à son employeur de trancher, rapporte Europe 1.

"Pourquoi abandonner du jour au lendemain ce que vous avez mis dix, vingt ans à construire ?" Valérie de Senneville pose la question. Journaliste aux Echos en charge de la Justice, elle est aussi l'épouse du nouveau ministre du Travail Michel Sapin. L'entrée au gouvernement de son conjoint a conduit la journaliste à interroger sa propre rédaction sur le rôle qui doit désormais être le sien, rapporte Europe 1. Peut-elle continuer à écrire dans sa rubrique, la justice ? Doit-elle changer de secteur ? Faut-il écrire noir sur blanc dans son journal qu'elle est la femme de Michel Sapin ? Et même, doit-elle arrêter d'être journaliste?

echos sapin

Valérie de Senneville a demandé par mail à être reçue par le comité d'indépendance éditorial des Echos pour obtenir des réponses. "J'attends de lui une ligne claire et de la transparence. Pour moi c'est très important de continuer à faire mon métier normalement, et pour moi la meilleure manière de le faire normalement c'est d'être transparente sur qui je suis, avec qui je vis, et de dire «j'aime mon métier, je veux continuer à l'exercer comme je l'ai toujours exercé'»", a confié la journaliste à Europe1.


La femme de Peillon, journaliste au Nouvel Observateur

Au total, trois ministres sont en couple avec des journalistes, sans oublier le président de la République lui-même, François Hollande, qui partage la vie de Valérie Trieweiller, toujours salariée de Paris Match. "Je pense pouvoir continuer à faire du journalisme si je ne traite pas de l'actualité française, quelle qu'elle soit", avait-t-elle confié à Elle. "Piste" envisagée parmi d'autres, "des entretiens de personnalités étrangères".

Parmi les ministres, outre Michel Sapin et Arnaud Montebourg, le ministre de l'Education Vincent Peillon partage également la vie d'une journaliste. Il s'agit de Nathalie Bensahel, du Nouvel Observateur. Interrogée par Lefigaro.fr, la rédaction de l'hebdomadaire a précisé que la situation de la journaliste "a bien évidemment été évoquée au sein de la direction de la rédaction. Il a été convenu que Nathalie Bensahel, aujourd'hui rédactrice en chef adjointe au service Notre Epoque, s'occuperait exclusivement de la partie «modes de vie» de la rubrique, à l'exclusion totale des questions d'éducation ainsi que des questions de politique institutionnelle ou publique".

Sans surprise, le site 24 heures actu, proche de l'UMP, s'en prend au "mélange des genres" entre journalistes et politiques. "Une proximité qui en dit long sur les liaisons dangereuses entre les médias et la gauche française", estime le site. En début de semaine, l'UMP avait vivement réagi suite à l'interview par Audrey Pulvar de Harlem Désir, le numéro deux du parti socialiste, en lice pour en devenir le prochain dirigeant, dans On n'est pas couché. La semaine dernière, juste après la nomination de son compagnon Arnaud Montebourg au gouvernement, France Inter annonçait déjà que Pulvar ne présenterait plus le 6/7 sur son antenne.

Partager cet article Commenter

 

Cet article est libre d’accès
En vous abonnant, vous contribuez
à une information sur les médias
indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.