Roms : les très opaques chiffres du gouvernement
enquête

Roms : les très opaques chiffres du gouvernement

Hortefeux et Besson communiquent à tout va. Mais ne donnent pas le détail des expulsions et démantèlements.

Réservé à nos abonné.e.s
51 camps démantelés, 86 Roms expulsés jeudi 18 août et 139 autres renvoyés ce vendredi 19 août en Roumanie et en Bulgarie: ces décomptes, alimentés par le ministère de l'Intérieur et repris en boucle par les télévisions, les radios et la presse, rythment l'actualité. Derrière cette avalanche de chiffres, la volonté du gouvernement de montrer un durcissement de sa politique sécuritaire, sur fond d'amalgame entre délinquance et immigration.
Roms à la Une

Mais y a-t-il vraiment davantage d'expulsions de Roms aujourd'hui qu'hier ? Les démantèlements de camp se sont-ils vraiment accélérés ? Impossible de le savoir: le gouvernement refuse obstinément d'indiquer les emplacements des camps "démantelés".

Retour sur la sinistre (et opaque) course aux chiffres de Brice Hortefeux et Eric Besson.

Expulsions et démantèlements : un décompte quotidien

Difficile d'échapper au fameux décompte des camps de Roms démantelés, et des expulsions de Roumains et Bulgares: les chiffres tournent en boucle depuis quelques jours à la radio, à la télévision, dans la pr...

Il vous reste 95% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.