RFI : plan social invalidé
Brève

RFI : plan social invalidé

La cour d'appel de Paris vient de trancher en faveur des grévistes de RFI : le plan de modernisation mis en oeuvre par la direction est "entaché d'irrégularités".

Depuis mai 2009, RFI était devenue une "radio-dentelle" (Le Monde), à la suite d'un mouvement de grève destiné à protester contre un plan social prévoyant 206 suppressions d'emplois (sur 1100 salariés) et la disparition de six rédactions en langue étrangère.

La plus longue grève dans l'histoire de l'audiovisuel public français depuis 1968 est aujourd'hui couronnée de succès, avec la décision du juge de la cour d'appel de Paris de contraindre la direction de la holding de l'audiovisuel extérieur français (RFI et France 24) à effectuer "une recherche effective et sérieuse de toutes offres de reclassement existantes au sein de toutes les sociétés de l'audiovisuel public" (Challenges.fr).


Pour une immersion dans "l'univers délicieux" de l'audiovisuel extérieur français, vous pouvez vous reporter à notre enquête sur le licenciement de Richard Labévière de la direction de la rédaction de RFI, il y a tout juste un an.

Partager cet article Commenter

 

Cet article est libre d’accès
En vous abonnant, vous contribuez
à une information sur les médias
indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.