Régionales : Mélenchon boycotté par France 2 ?
Brève Vidéo

Régionales : Mélenchon boycotté par France 2 ?

"Allez au diable Arlette Chabot !" En lançant cette invective lors d'un débat pour les Européennes de juin 2009, Jean-Luc Mélenchon s'est-il fermé les portes de France 2 ? Sur son blog, le dirigeant du Front de gauche s'est plaint de ne pas avoir été invité par la chaîne pendant la campagne des régionales. Hier, à 20h, le Front de gauche était représenté sur France 2 par Marie-George Buffet, Mélenchon intervenant sur TF1. Simple répartition des rôles ou boycott réel ?

Le début des problèmes de Jean-Luc Mélenchon avec France 2 remonte aux Européennes. Le 4 juin 2009, France 2 organisait un grand débat avec les principaux leaders politiques. Au cours de l’émission, Mélenchon va rapidement se plaindre de ne pas avoir la parole. Et à Chabot, qui lui a demandé de faire court, il finit par lancer : "allez au diable !"


Ecoutez l'échange tendu entre la directrice de l’information de France 2 et Jean-Luc Mélenchon picto

Depuis ce clash, Mélenchon a été réinvité sur France 2, notamment dans l'émission "On n'est pas couché", le 15 novembre (mais cette émission ne dépend par d'Arlette Chabot) ou "Mots Croisés" (7 décembre). En revanche, pour la campagne des régionales, il n'a pas eu les faveurs de la chaîne, qui lui a préféré Marie-George Buffet dans les JT et lors de la soirée électorale du premier tour. S'agit-il d'un boycott ? Selon Mélenchon, quatre invitations successives dans l'émission "Les 4 vérités" sur France 2 ont été annulées. Une nouvelle invitation, sans date précise, lui a été lancée pour l'entre-deux-tours. Méfiant, Mélenchon a écrit à Chabot pour s’assurer de ne pas subir un nouveau lapin. Le courrier est resté sans réponse mais la chaîne vient de contacter les collaborateurs de Mélenchon pour lui signifier que son passage dans les 4 Vérités aurait lieu mercredi. Véritable invitation ou nouvelle annulation en perspective ?

En attendant, Mélenchon peut compter sur TF1 qui l’a invité pour sa soirée électorale, ce qui au passage, lui a offert une meilleure visibilité, la soirée électorale de la une ayant été davantage suivie (5 772 000 téléspectateurs pour TF1 contre 4 872 000 pour France 2). Mais pour avoir dit à la directrice de l’information de France 2 d'aller au diable, combien de temps encore Mélenchon devra-t-il attendre la fin de son purgatoire ?

Et si vous avez manqué les plus beaux dynamitages médiatiques de Mélenchon, consultez notre dossier "Mélenchon le trublion"

Partager cet article Commenter

 

Cet article est libre d’accès
En vous abonnant, vous contribuez
à une information sur les médias
indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Lire aussi

Face à Capital et L'Express, Mélenchon joue le "désamorçage préventif"

... et invente la publication des questions des journalistes en amont de deux enquêtes

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.