Ray Bradbury, ignition imminente
Brève

Ray Bradbury, ignition imminente

Hier 6 juin 2012 Vénus est passée devant le Soleil, elle ne repassera pas avant 2117. Hier 6 juin 2012 Ray Bradbury s'en est allé, l'auteur de Fahrenheit 451 et des Chroniques martiennes ne reviendra pas.

Photo © NASA, 6 juin 2012


Petit hommage visuel autour de quelques couvertures de Fahrenheit 451, précédé du texte de la quatrième de couverture de la première édition française publiée par les Éditions Denoël, collection Présence du futur, 1955 :

"Le monde est organisé, le bonheur obligatoire. Chacun possède des murs aux images animées, des robots domestiques, des maisons climatisées et igni­fugées. Les pompiers, gar­diens de l'ordre social, n'ont plus qu'une fonction: brûler les livres, source de tous les dangers.

Mais parce qu'il rencon­tre Clarisse, une étrange et merveilleuse jeune fille, le pompier Montag sent de bizarres pensées naître en lui. Il se pose des ques­tions, se demande où sont les vraies richesses de la vie. Enfin il vole des livres au lieu de les brûler et il se met à les lire. Tous les malheurs prévus vont s'abattre sur lui. Il ne sera bientôt plus qu'un homme traqué à travers les mé­andres de la ville par un limier-robot.

Parviendra-t-il à échapper à cette poursuite hallu­cinante? Et nous, est-ce que nous échapperons à ce monde heureux, trop heureux?"

_______

451° Fahrenheit (233° Centigrades) est la température d'auto-ignition (ou auto-inflammation) du papier, d'un livre.


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

L'occasion de lire ma chronique intitulée Un atlas, quatre parties du monde, une victoire et un ballon où il est question de… La guerre des mondes de H.G. Wells.

Partager cet article Commenter

 

Cet article est libre d’accès
En vous abonnant, vous contribuez
à une information sur les médias
indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.