Quand les préservatifs d'Assange deviennent un enjeu d'information
article

Quand les préservatifs d'Assange deviennent un enjeu d'information

Viols, ou "sexe par surprise" ?

Réservé à nos abonné.e.s
Son préservatif a-t-il craqué ? A-t-il refusé d'en remettre un ? Quelles sont les motivations de ses partenaires féminines ? La presse britannique, et quelques sites et blogs français, commencent à détailler les charges suédoises qui pèsent contre Julien Assange. Ces accusations à caractère sexuel ont été présentées le 7 décembre devant un tribunal londonien par les autorités suédoises, ce qui a conduit le juge Howard Riddle à placer le porte-parole de Wikileaks en détention à Londres jusqu'au 14 décembre, en attendant un jugement sur son éventuelle extradition.

Article initialement publié le 08/12/2010

Compte-tenu des enjeux géopolitiques de l'affaire, chaque détail de ces faits intimes va certainement devenir, dans les prochains jours, un âpre enjeu d'information.

Le Daily Mail du mardi 7 décembre raconte longuement de manière un peu confuse le parcours d'Assange en Suède (le journal avait déja résumé le 29 août dernier l'histoire d'Assange avec ces deux femmes).

Assange (39 ans) est arrivé le 11 août à Stockholm pour une conférence. Son point de contact était Miss A. qui ne l'avait jamais rencontré auparavant. Elle lui avait proposé de l'herberger dans son petit appartement...

Il vous reste 92% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.