"Prolifération" de moustiques tigre : le "spécialiste" était vendeur de répulsifs
article

"Prolifération" de moustiques tigre : le "spécialiste" était vendeur de répulsifs

Réservé à nos abonné.e.s
Une flopée de titres anxiogènes sur la prolifération du moustique tigre sont parus dans la presse française depuis plus d'un mois. Derrière nombre de ces articles : la campagne efficace d'un site internet, "Vigilance moustiques"... qui est en réalité la vitrine d'une marque d'anti-moustiques. Plusieurs médias alertent pourtant, depuis 2015, sur ce mélange des genres.

Mis bout à bout, les articles et sujets de journaux télévisés donnent envie de prendre une douche d'insecticide. Les moustiques tigre, qui peuvent transmettre "la dengue, le chikungunya, ou le zika" ont "colonisé définitivement" 51 départements français, "infest[ant] 70% du territoire", et ce n'est pas fini : "la colonisation de l’ensemble du territoire continue son accélération vers le nord"... Les Echos Week-end - dans leur édition du 17 mai - vont même jusqu'à lui inventer des pouvoirs imaginaires, comme celui de transmettre le paludisme (raté). A l'appui de leurs exhortations à la prudence, plusieurs rédactions brandissent des cartes de France balafrées de zones rouges façon alerte ouragan.

Il vous reste 92% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.