Pernaut, les Roms, et les journalistes de TF1
Brève Vidéo

Pernaut, les Roms, et les journalistes de TF1

Pour Jean-Pierre Pernaut, les Roms en France sont des délinquants.

C'est la nette tonalité que dégage une phrase prononcée par le présentateur de TF1 dans le lancement d'un des reportages de son 13 heures du 27 août, relevée aujourd'hui par Télé 7 jours, et relayée par le site de Jean-Marc Morandini.

Selon le magazine télé, c'est en lançant un sujet sur les expulsions de Roms que Pernaut a lâché : "Une immigration, vous le savez, liée à une délinquance qui s'est beaucoup développée ces dernières années."

Une sortie remarquable… picto

… et remarquée puisque, selon le magazine, le président de la société des journalistes (SDJ) a rencontré le présentateur le 16 septembre pour lui dire que cette prise de position avait "heurté l'objectivité des journalistes" de la Une, dans une ambiance "tendue".

Mais cette version est contestée par les principaux intéressés. Interrogé par l'AFP, Pernaut assure que "cette affaire est un formidable exemple de manipulation des faits" : "A aucun moment la SDJ ne s'est inquiétée de cette phrase de lancement de sujet puisqu'elle faisait référence à une statistique donnée la veille (par le ministre de l'Immigration Eric Besson, ndlr) et le thème du reportage n'était pas un reportage sur les expulsions, c'était un reportage sur la délinquance."

Pour sa part, la SDJ de TF1 a précisé dans un communiqué envoyé à l'AFP que la rencontre avait bien eu lieu, mais "dans une ambiance franche, cordiale". "La réaction de JP Pernaut, qui a été, comme toujours, d'ouvrir la porte et de prendre le temps d'échanger avec les journalistes, nous a conforté dans le respect et la confiance que nous lui portons, à la tête d'une édition dont le succès ne s'est jamais démenti", souligne la SDJ.

Dont acte. Notons tout de même que les chiffres auxquels fait référence Pernaut, et censés être connus de tous les téléspectateurs (comme l'indique la formule "vous le savez") font polémique. Dans une conférence de presse commune le 26 août, Eric Besson et Brice Hortefeux avaient indiqué que, selon "une étude des services de police", "les faits de délinquance commis par des Roumains à Paris ont augmenté de 138% en 2009 avec 3151 faits contre 1323 en 2008". Outre l'amalgame entre Roms et Roumains, plusieurs voix avaient critiqué ces chiffres. Le sociologue Laurent Mucchielli assurait par exemple sur Rue89 qu'ils ne correspondaient à aucun chiffre publiquement connu.

Mais au fait, à quoi ressemblait ce fameux reportage "sur la délinquance" ? Dans la généralisation raciste, il est pire que le lancement de Pernaut. Remarquez d'abord, dans le lancement, que Pernaut parle d'"évacuation" de camps illégaux de Roumains et de Bulgares. Or, les statistiques du ministère ne concernent que les Roumains. La lien que fait le journaliste entre immigration et délinquance n'est donc pas très pertinent.


Regardez ensuite le reportage. Il trace une barrière sanitaire entre les Roumains et les bons "gens du voyage", qu'on devine Français et qui ne veulent pas les côtoyer. Pendant une longue minute, c'est ensuite une succession d'affirmations sur les Roms trafiquants, brûleurs de plastique, cambrioleurs et voleurs. Ce n'est qu'ensuite que le journaliste indique que "ces populations sont à la merci de mafias".

picto Ecoutez.

Selon l'AFP, la SDJ de TF1 estime que les débats internes à la chaîne "n'ont aucun intérêt pour ceux qui ne participent pas au quotidien de la fabrication de (nos) journaux". Nous n'en sommes pas si sûrs.

Partager cet article Commenter

 

Cet article est libre d’accès
En vous abonnant, vous contribuez
à une information sur les médias
indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.