nuques en stock
Brève

nuques en stock

Après la une de Libération d'hier qui affichait le portrait en noir et blanc du candidat-président et la phrase "Le Pen est compatible avec la république" (@si en a parlé par là), le quotidien récidive aujourd'hui avec la nuque du candidat-président et ce titre inscrit dans sa chevelure, "Sarkozy est-il compatible avec la droite ?" :

Cette nuque du candidat-président est évidemment un écho de celle de Berlusconi, publiée par le même Libération le 12 novembre 2011 :


Elle avait tellement plu que le NPA de Poutou reprit l'idée pour l'une de ses affiches de campagne (il en fut question dans un récent Vite dit)…


… et voici que Libé remet le couvert. L'idée n'est pourtant pas très originale, des tas de nuques avec des trucs écrits dessus ou non ou avec des trucs dedans ou non avaient été montrées dans une chronique fort subtilement intitulée La nuque de Berlusconi. En voici deux qui y figuraient, parmi tant d'autres …

Affiche pour le Théâtre de la Salamandre, textes en prose d'Arthur Rimbaud,
Un coeur sous une soutane et Intimités d’un séminariste par Grapus, 1977

Couverture pour Le temps où nous chantions
de Richard Powers paru chez 10/18 en 2006


… et en voici d'autres qui n'y figuraient pas mais attention, le stock de nuques n'est pas épuisé, si Libé persiste nous persisterons !

Preussen (Prusse) par Holger Matthies,
affiche de théâtre, 1981

Couverture pour Flowing In All Directions
par Shiffman Designs, 1983

 Camarades, adieu ! par Istvan Orosz,
affiche contre le départ des troupes soviétiques de Hongrie
après l'écroulement du Mur de Berlin,
1989

Kommentare zur Gesselschaft
Affiche pour une exposition des affiches
de Gunter Rambow, 1990

Affiche pour LRC Learning Resource Center
par Werner Design Werks, 1997

Couverture pour Creative Advertising,
Thames & Hudson, 2002

On n'a pas que le football dans la tête
affiche de théâtre par Holger Matthies, 2006


Pendant ce temps, Hollande nous la joue (un peu) Joconde (dans sa version restaurée numériquement) :


L'occasion de lire ma chronique intitulée François Hollande et l'imitation.

Partager cet article Commenter

 

Cet article est libre d’accès
En vous abonnant, vous contribuez
à une information sur les médias
indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.