NKM anti-Hadopi, l'interview tronquée du Figaro.fr
enquête

NKM anti-Hadopi, l'interview tronquée du Figaro.fr

Comment opèrent les grands ciseaux de Matignon

Réservé à nos abonné.e.s
Nathalie Kosciusko-Morizet a accordé le 20 mars une interview (plutôt fade) au figaro.fr. Le lendemain, une version non relue et non amendée de la même interview a été mise en ligne sur un site spécialisé. On y découvre une NKM plus offensive, qui se désolidarise de la loi Hadopi, et avoue même : "moi-même, je sais comment faire" pour masquer une adresse IP. @si a appris que l'interview a été relue à Matignon, qui veille de très près à ce que la jeune secrétaire d'Etat à l'économie numérique ne commette pas de faux-pas.

Ce n'est plus un secret pour personne : en général, les hommes politiques relisent les interviews qu'ils accordent à la presse écrite. Davantage encore lorsqu'il s'agit de ministres. En revanche, il est plutôt rare d'avoir accès à la version originale du texte... C'est pourtant ce qui s'est passé pour l'interview de la secrétaire d'Etat à l'Economie numérique Nathalie Kosciusko-Morizet, parue sur lefigaro.fr vendredi 20 mars.

"Je suis déjà dans l'après-Hadopi": ainsi est titrée l'interview dans laquelle NKM a choisi de répondre aux dirigeants de Dailymotion qui, quelques jours auparavant, l'avaient interpellée dan...

Il vous reste 95% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.