Niel peine à expliquer les frais de résiliation cachés de Free (Capital)
Brève Vidéo

Niel peine à expliquer les frais de résiliation cachés de Free (Capital)

Entre deux exercices de langue de bois, le trou. Sur le plateau de Capital, hier sur M6, Xavier Niel n'a pas su expliquer pourquoi son entreprise, Free, avait imposé à ses abonnés des modalités de résiliations illégales.

Qu'arrive-t-il lorsque l'un des plus grands patrons de France n'a pas révisé son argumentaire de communication ? Hé bien, le blanc. Xavier Niel en a fait les frais, dimanche soir sur le plateau de Capital, sur M6. Interrogé par Guy Lagache sur le thème "Télécoms : les coulisses de la guerre des prix", le patron de Free a séché sur une question posée par le présenteur.

L'opérateur a récemment été mis en demeure par la justice de modifier ses modalités de résiliation. La justice considère que l'entreprise impose des frais de résiliation déguisés. Guy Lagache demande simplement pourquoi de telles méthodes étaient pratiquées.

Xavier Niel se contente alors d'un souriant "Je ne sais pas", accompagné d'un petit rire. Avant de bégayer un semblant de réponse. Trop maigre pour le journaliste qui revient à la charge et lance : "C'était pas très clair". Réponse du patron de Free : "Ça peut sembler clair ou non clair".

Un grand dirigeant économique français qui rame, c'est rare... picto

Autre exercice de langue de bois pour Niel, lorsque Lagache lui demande s'il regrette ces tarifs: "Vous regrettez toujours d'être condamné". Finalement, après une dernière question insistante du présentateur, l'invité reconnaît à demi-mot qu'il ne regrette rien : "Les pratiques ne sont pas toujours abusives."

Xavier Niel avait pourtant brillé par son talent en matière de communication lors du lancement de la nouvelle Free box en décembre dernier.

Partager cet article Commenter

 

Cet article est libre d’accès
En vous abonnant, vous contribuez
à une information sur les médias
indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.