Morano/GTA : "C'est mon engagement mis en pratique"
Brève Vidéo

Morano/GTA : "C'est mon engagement mis en pratique"

Hier, arretsurimages.net notait que la secrétaire d'Etat à la Famille et à la Solidarité apparaissait sur une photo de Paris Match en train de jouer à un jeu vidéo violent, Grand Theft Auto, avec ses trois enfants de 13, 18 et 20 ans. Ce même jeu qu'elle avait publiquement estimé "violent", "amoral" et "potentiellement addictif".

Interrogée sur le sujet ce matin, dans l'émission "Les quatre vérités" sur France 2, elle a expliqué que son fils "l'avait emprunté à un de ses amis". "Je voulais montrer que les parents doivent toujours faire preuve de pédagogie". "C'est mon engagement mis en pratique, il faut que les parents soient à côté des enfants".

picto "Le jeu est-il interdit chez vous maintenant ?", lui demande le présentateur

Elle a aussi été interrogée ce matin sur France Info picto

"Est-ce que vous avez bien compris que ce reportage est un reportage qui parle de moi, de mes convictions, et que ce ne sont pas des images ou des photos volées , mais ce sont des photos posées, choisies. J'ai pris position pour des jeux vidéo, mais surtout pour l'accompagnement des parents avec les enfants", explique-t-elle.

"J'explique à mes enfants très concrètement pourquoi ce jeu est un jeu violent, un jeu addictif, avec des images inacceptables." Elle ajoute : "Je déplore simplement que vous en fassiez une caricature en disant que je joue avec mes enfants." Elle raconte avoir été interpellée par ses enfants après avoir pris position contre le jeu. Elle déplore aussi l'absence de légende sous la photo. "On vous voit manipuler la manette", lance David Abiker. "Oui, je peux aussi manipuler la manette", assure Nadine Morano. "Rappelez-vous de ce jeune garçon en Corse qui a assassiné ses parents, et qu'on disait dans les reportages que cet enfant était devenu addict aux jeux vidéo" conclut-elle.

Partager cet article Commenter

 

Cet article est libre d’accès
En vous abonnant, vous contribuez
à une information sur les médias
indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.