Metzner, Herzog : petits coups bas entre avocats ?
Brève

Metzner, Herzog : petits coups bas entre avocats ?

Deuxième article sur l'affaire censée embarrasser M° Olivier Metzner, l'avocat de la fille de Liliane Bettencourt.

Nous vous avons déjà raconté comment le Journal du dimanche a consacré le week-end dernier une large place à une sombre affaire de meurtre. Alexandre Despallières, l'amant de Peter Ikin, un riche producteur de musique australien mort à Paris en novembre 2008, est incarcéré depuis le 11 juin et soupçonné d'avoir empoisonné son compagnon, pour bénéficier d'un faux testament rédigé en sa faveur. Or, selon le JDD, Despallières est un "ancien proche" de Metzner, qui l'a hébergé en 2009. L'avocat, qui a été entendu par la police comme simple témoin dans l'affaire, a écrit au JDD pour se plaindre d'une " manipulation car cette mise en cause se situe dans un contexte très particulier où beaucoup souhaitent tenter de me déstabiliser, ce qu'ils n'arriveront pas à faire". En effet, l'audition de Metzner a eu lieu deux jours avant le début du procès qui oppose la fille de Liliane Bettencourt au photographe François-Marie Banier, à qui elle reproche de s'être fait offrir pour un milliard d'euros de cadeau par l'héritière de L'Oréal.

L'avocat pourra désormais aussi se plaindre auprès de L'Express, qui a consacré deux pages à l'affaire, et l'a interrogé brièvement. Et au passage, l'article dévoile une information tirée de la vie privée de l'avocat : quand le JDD le qualifie "d'ancien proche" de Despallières, L'Express ne prend pas de gant et indique clairement qu'il a "partagé" sa vie. Remarquons que dans le premier article sur le sujet, publié le 29 juin sur le site du magazine, un "avocat pénaliste" était cité, sans que son nom ne soit mentionné.

Affaire Ikin - Olivier Metzner mis en cause - L'Express - 07/07/10

Faut-il voir là un petit coup bas entre adversaires ? L'avocat qui a porté plainte au nom d'un neveu de Peter Ikin, et qui a relancé l'enquête, aboutissant à l'audition de Metzner, n'est autre que Hervé Témime, qui est aussi l'avocat de… François-Marie Banier ! Mais contacté par @si, Témime dément vivement toute intention maligne : "J'ai été mandaté par un avocat anglais qui m'avait vu à la télé lorsque je défendais le cinéaste Roman Polanski. J'ai bien porté plainte, mais sans savoir que mon confrère était impliqué. Si je l'avais su, je n'aurais pas accepté l'affaire, et je m'en suis dessaisi depuis. Utiliser ces méthodes ne me viendrait pas à l'esprit, contre qui que ce soit ! Pour dire les choses, je ne soupçonne pas M° Metzner de complicité de meurtre, et je ne supporte pas qu'on s'attaque à la vie privée."

Mais l'avocat suggère implicitement de regarder dans une autre direction, pas très éloignée : "Que M. Despallières ait sollicité un avocat qui soit en mauvais terme avec M° Metzner, c'est possible, je n'en sais rien." Il pointe peut-être là l'avocat d'Alexandre Despallières, M° Thierry Herzog, qui est aussi l'avocat de… Nicolas Sarkozy. Il a notamment défendu le président lors du procès Clearstream. Face à lui, en tant que défenseur de Dominique de Villepin, se trouvait... Olivier Metzner.

Partager cet article Commenter

 

Cet article est libre d’accès
En vous abonnant, vous contribuez
à une information sur les médias
indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.