Mélenchon contre les médias, de mauvaise foi (Désintox Libé)
Brève Vidéo

Mélenchon contre les médias, de mauvaise foi (Désintox Libé)

Jean-Luc Mélenchon "est parti en croisade contre la presse quotidienne et les France 3 régions", constate Libération. Sur le plateau de l’émission On n’est pas couché de Laurent Ruquier fin janvier, puis sur son blog, il s’en est "pris à l’Est Républicain et France3 Franche-Comté", qui "n’auraient pas parlé de son meeting devant plus de 4 000 personnes au Palais des sports de Besançon le mardi 24 janvier." Ce qui est faux, remarque la page Desintox de Libération.


"Pas une image sur France 3 et pas une photo dans le journal du coin !" Sur le plateau d'On n'est pas couché le 28 janvier, Jean-Luc Mélenchon dénonçait la non couverture médiatique de son meeting par L'Est Républicain et France 3 Franche Comté, qui avaient pourtant dépêché des journalistes sur place. "Ça, c'est formidable la liberté, et puis sérieux, éthique la presse, on a été impressionnés", avait-il ironisé face à Audrey Pulvar, qui a tenté de défendre la chaîne (qui est son ancien employeur).

picto Mélenchon contre France 3.

Trois jours plus tard, sur son blog, Mélenchon en remettait une couche : "Le record de négationnisme médiatique a été battu", écrivait-il carrément.

"Pas une ligne ni une photo dans le journal local l’Est Républicain. Et France3 ? Une équipe s’était déplacée, les images étaient tournées. Le soir même : rien. Le lendemain soir : rien non plus. L’effacement d’un tel événement serait un fait sans précédent".

Toutefois, après cette dénonciation chez Ruquier, il a dû reconnaître sur son blog que ses "amis" qui l'avaient alerté sur ce point n'avaient pas vu qu'un sujet avait bien été diffusé au 12/13 de France 3, le lendemain de son meeting.

Sur son blog, Mélenchon a fait un lien vers le sujetpicto

Mea culpa de Mélenchon donc ? Non, car il n'y a pas eu de sujet au 19/20. "Une mauvaise manière", selon lui et ses amis. Un argument que balaie Libé en estimant que Mélenchon est de "mauvaise foi" : "France 3 aurait donc dû diffuser deux fois le sujet, dont une fois plus de vingt-quatre heures après l’événement", ironise le quotidien.

Quant au reproche fait à L'Est Républcain, il "est encore plus déloyal", relève Libé. Que voit-on sur les unes de l’édition Doubs du 25 janvier ? Une jolie photo plein pot de Jean-Luc Mélenchon. (...) En page 2 du journal, un bel article sur cinq colonnes, avec photo, titré «Mélenchon frappe au cœur»."

Partager cet article Commenter

 

Cet article est libre d’accès
En vous abonnant, vous contribuez
à une information sur les médias
indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.