Mélenchon accusé d'antisémitisme par des journalistes, et par le PS
article

Mélenchon accusé d'antisémitisme par des journalistes, et par le PS

Ce qu'il a dit. Ce qu'il n'a pas dit. Ce qu'il a dit qu'il voulait dire.

Réservé à nos abonné.e.s
Polémique au congrès du Parti de gauche à Bordeaux. Son sécrétaire national François Delapierre, dénonce"les 17 salopards de l'Europe" en y incluant Pierre Moscovici dont Jean-Luc Mélenchon assure, ensuite, qu'il "ne pense pas français" mais "finance internationale". Le PS réagit très mal, et Mélenchon se voit accusé d'antisémitisme.

Samedi matin, à Bordeaux, lors du 3e congrès du Parti de gauche, François Delapierre, sécrétaire national, assure que Pierre Moscovici, ministre des finances socialiste figure parmi les « 17 salopards de l'Europe» qui ont imposé le plan de redressement à Chypre: «Dans ces 17 salopards, il y a un Français, il a un nom, il a une adresse, il s'appelle Pierre Moscovici et il est membre du Parti socialiste!».

Le même jour en fin d'après-midi, Mélenchon, dans un entretien informel d'une heure avec une douzaine de journalistes, met en cause le même Moscovici lequel -selon le compte-rendu de l'AFP- "ne pense pas français, mais pense...

Il vous reste 90% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Face à Capital et L'Express, Mélenchon joue le "désamorçage préventif"

... et invente la publication des questions des journalistes en amont de deux enquêtes

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.