Mediapart, "officine" financée par "de riches amis de François Hollande" ?
enquête

Mediapart, "officine" financée par "de riches amis de François Hollande" ?

Trois actionnaires "de gauche" passés au crible

Réservé à nos abonné.e.s
Mediapart, une "officine" financée par "de riches amis de François Hollande" ? Après la publication d'un document par Mediapart, selon lequel le régime Kadhafi aurait eu l'intention de financer la campagne 2007 de Nicolas Sarkozy, le président-candidat et François Fillon s'en sont pris au site d'information. En cause : son actionnariat, considéré comme proche du candidat socialiste. Si Hollande a formellement démenti tout lien avec le site, Vincent Glad (journaliste à Slate.fr et chroniqueur du Grand journal) a relevé sur twitter que "Fillon n'a pas forcément tort". Parmi la liste des actionnaires du site, Glad pointe notamment la présence d'un membre du cabinet de Michel Sapin (ministre sous Jospin), d'un membre de l'équipe de campagne de Jospin en 2002 ou encore d'un entrepreneur "qui fait ouvertement campagne pour Hollande sur twitter".

, d'un membre de l'équipe de campagne de Jospin en 2002 ou encore d'un entrepreneur "qui fait ouvertement campagne pour Hollande sur twitter".

Accusations fondées ? @si (qui a lancé un abonnement conjoint avec Mediapart pour la présidentielle) a tenté d'en savoir un peu plus sur l'actionnariat de son partenaire.

Après l'attaque, la contre-attaque. Interrogé sur Canal+ dimanche 29 avril sur les révélations de Mediapart à propos d'un financement occulte de sa campagne en 2007, Nicolas Sarkozy a dénoncé un faux en accusant Mediapart d'être une "officine" de la gauche. Mais encore ? Le même jour, sur Europe 1, Fillon affirmait que le site ét...

Il vous reste 93% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.