Médecins médiatiques et labos : leurs liaisons resteront secrètes
enquête

Médecins médiatiques et labos : leurs liaisons resteront secrètes

Triste histoire d'une loi que personne n'a jamais appliquée

Réservé à nos abonné.e.s
Imaginez. Un médecin interviewé dans un journal de 20h sur une grande chaîne.

Avant même de commencer son interview, le voilà qui déclare avoir travaillé récemment pour le laboratoire qui commercialise un produit dont il va parler. Inimaginable ? C'est pourtant ainsi que cela devrait se passer.

La loi dite "Kouchner" du 4 mars 2002, relative aux droits des malades, aborde cette question délicate des conflits d'intérêt qui peuvent exister entre un médecin et un laboratoire pharmaceutique, en particulier lorsque celui-ci est appelé à évoquer un produit dans les médias ou une manifestation publique (un congrès, par exemple).

Il ne s'agit pas de montrer du doigt tel ou tel médecin : tous ont des collaborations plus ...

Il vous reste 92% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.