Médaille d'or du chauvinisme pour les journalistes français
article

Médaille d'or du chauvinisme pour les journalistes français

Aux JO, les commentateurs laissent déborder leur enthousiasme. Parfois trop.

Réservé à nos abonné.e.s
Aux Jeux Olympiques, il n'y a pas meilleur supporteur que "les mordus de l'espace presse". C'est la découverte que vient de faire le très sérieux Wall Street Journal, habitué aux commentaires plutôt mesurés des journalistes sportifs américains. "Certains journalistes laissent leur objectivité à la maison lorsqu'ils couvrent les Jeux", constate le journal, un brin perplexe. Britanniques, Italiens, Japonais, les professionnels du commentaire soutiennent tous outrageusement leur champion. Mais ces nations ont trouvé leur maître : "En ce qui concerne l'enthousiasme lors des retransmissions télé, les Français devraient remporter l'or", juge le Wall Street Journal.

Comment ne pas le remarquer ? Ce ne sont pas seulement les sceptiques professionnels qui le notent, les journalistes et commentateurs français envoyés à Londres par France Télévisions rivalisent d'enthousiasme et de chauvinisme pour clamer la grandeur de leurs champions. Foin d'objectivité, place à l'empathie et à l'émotion, l'objectif est, avant tout, de faire chavirer les téléspectateurs hexagonaux. Au risque, parfois, de se laisser emporter et de frôler de très près la sortie de piste. La preuve en images.

A tout seigneur tout honneur. Le seul journaliste français cité nommément par le Wall Street Journal, décrit c...

Il vous reste 91% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.