Marine Le Pen valse à Vienne : bal néo-nazi ou "seulement" d'extrême droite ?
enquête

Marine Le Pen valse à Vienne : bal néo-nazi ou "seulement" d'extrême droite ?

Réservé à nos abonné.e.s
Depuis quelques jours, les articles se multiplient sur la participation de Marine Le Pen à un bal des corporations estudiantines à Vienne, dont certaines sont présentées dans la presse comme proches de néo-nazis, "interdites aux juifs et aux femmes". Au cours de son voyage, elle a rencontré Heinz-Christian Strache, chef du Parti de la liberté, extrême-droite autrichienne, (FPÖ), et Martin Graf, vice président du parlement autrichien depuis 2008, idéologue et membre du FPÖ. Mais c'est surtout sa participation au bal qui a retenu l'attention. Politiques et commentateurs ont dénoncé "le vrai visage" qu'a montré à cette occasion Marine Le Pen. SOS racisme a dénoncé un «bal immonde pour nostalgiques du IIIe Reich».

Que sait-on précisément sur ces corporations qui ont organisé le bal ? Peut-on les qualifier de néo-nazis? Ou bien de nationalistes et ultraconservatrices ? Comment la venue de Marine Le Pen a –t-elle été médiatisée ?

"En ce moment, nous assistons à une rediabolisation du FN" a estimé l'éditorialiste politique Thomas Legrand jeudi matin dans sa chronique consacrée au bal auquel a participé Marine Le Pen. Parlant même de "bal des nazilllons de Vienne" dans lequel Le Pen a été entraînée par son père, qui y participait depuis de nombreuses années. Sur RTL, Jean-Michel Aphatie a également int...

Il vous reste 95% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.