Marine Le Pen n'aime (toujours) pas l'humour de Ruquier
Brève Vidéo

Marine Le Pen n'aime (toujours) pas l'humour de Ruquier

Les échanges d'amabilités se poursuivent entre Marine Le Pen et Laurent Ruquier. La présidente du Front National reproche au présentateur de l'avoir "comparée à une merde", en diffusant un dessin de Charlie Hebdo.

Le site Ozap.com a révélé hier la colère du directeur de la communication de Marine Le Pen, après la diffusion du dernier numéro d'On n'est pas couché sur France 2.

Il aurait écrit au PDG de France Télévisions Rémy Pflimlin, pour exprimer son ras-le-bol: "La vulgarité de Monsieur Ruquier atteint son comble. (...) Marine Le Pen est la seule candidate à être traitée ainsi sur le service public. (...) D'ici le scrutin présidentiel, tout est à craindre de la part de cet animateur"

Le coeur du problème ? Une affiche satirique pour le Front National, représentant Marine Le Pen en crotte fumante. Le dessin est signé Charlie Hebdo, qui publiait cette semaine une affiche satirique pour chaque candidat à la présidentielle. Marine Le Pen n'est donc pas la seule visée.

Mais la seule à être symbolisée par une merde... picto


Cet incident s'inscrit dans la relation tumultueuse entre la candidate à la présidentielle et Laurent Ruquier. La présidente du FN était déjà montée au créneau suite à l'émission du 5 novembre 2011. Ruquier avait alors diffusé l'arbre généalogique de Marine Le Pen, sous la forme d'une croix gammée - parmi une série d'arbres généalogiques de candidats à la présidentielle.

picto Humour, humour...

L'animateur a toujours refusé (du moins officiellement) de recevoir dans son émission la présidente du Front National, comme @si le remarquait déjà en 2010. Mais il y est contraint par le CSA, qui impose l'égalité relative du temps de parole des candidats à la présidentielle. Marine Le Pen devrait donc être sur le plateau d'On n'est pas couché le 18 février prochain. La rencontre promet d'être électrique.

Nous avons consacré une émission aux relations entre les Le Pen et les médias. Elle est ici.


(Par Julie Mangematin)

Partager cet article Commenter

 

Cet article est libre d’accès
En vous abonnant, vous contribuez
à une information sur les médias
indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.