Liège trahie par Mittal (presse belge)
Brève

Liège trahie par Mittal (presse belge)

Il n'y a pas que Florange, Liège, en Belgique, est aussi touchée par la crise de la sidérurugie. Comme en France, Arcelor Mittal veut aussi y fermer plus d'une demi-douzaine d'outils, ce qui supprimerait 1 300 emplois.

Stupéfaction et colère, ArcelorMittal a annoncé jeudi 24 janvier "la suppression de 1300 emplois dans le bassin sidérurgique liégeois. Cette énième restructuration s’ajoute à la précédente suppression de 795 emplois pour la phase liquide qui comprend les deux hauts-fourneaux, l’aciérie et la coulée continue." précise Le Soir.

"Concernant les 1300 emplois menacés par cette décision, la direction s’engage à rechercher une solution socialement acceptable pour les personnes concernées." explique la RTBF.

Hier, vendredi "Entre 400 et 500 travailleurs d'ArcelorMittal se sont rendus à Bruxelles à bord de sept cars et de plusieurs voitures. Rue de la Loi, à proximité de la résidence du Premier ministre où se tenait une réunion de crise, certains manifestants ont tenté de franchir les barrages (...) Les policiers ont répliqué avec les autopompes. Quelques manifestants ont extrait des pavés et la situation a commencé à dégénérer, avec des jets de boules de neige, de pétards, de pavés et de bouteilles en direction des forces de l'ordre, qui ont fait usage de spray au poivre." ajoute la RTBF

Le Soir évoquait, hier, à la Une, trois hypothèses qui rappellent des souvenirs aux Français : "Nationaliser le site de Mittal, Trouver un repreneur, Renoncer à la sidérurgie"

Cruellement De Standard, met à la Une, deux informations qui se téléscopent : 10h le Premier ministre Elio di Rupo tweete fièrement en anglais "Je suis fier de pouvoir le dire : la Belgique est de retour ! Et, par extension, de retour à Davos" (le sommet international qui se déroule en Suisse). 10h32 l'agence Belga annonce 1 300 suppressions d'emploi chez Mittal.

"Les joueurs du Standard ont marqué leur soutien aux travailleurs d’ArcelorMittal vendredi soir avant le match Standard – Courtrai, disputé en ouverture de la 24e journée du championnat de Belgique de football. Les Rouches sont montés sur le terrain en portant un t-shirt blanc sur lequel était écrit en rouge « Soutien aux métallos liégeois »" remarquait vendredi soir le site du Soir.


Partager cet article Commenter

 

Cet article est libre d’accès
En vous abonnant, vous contribuez
à une information sur les médias
indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.