Les Grecs, le mémorandum, et le syndrôme de Vichy
reportage

Les Grecs, le mémorandum, et le syndrôme de Vichy

Pourquoi Miltiade Hatzopoulos, historien, a voté à droite

Réservé à nos abonné.e.s
Discussion autour de cafés frappés avec Miltiade Hatzopoulos, historien et écrivain, à deux pas du Parlement qui n’a toujours pas de gouvernement.

Enfin j’ai rencontré un Grec qui a voté Nouvelle Démocratie ! Un homme délicieux et délicieusement sage, de cette sagesse qu’empruntent les historiens du haut de leur échelle du temps. Maintenant n’est pas intéressant. Maintenant embrassé par les derniers siècles, oui, peut-être.

Miltiade Hatzopoulos

Miltiade Hatzoupolos le dit sans embarras : "ça ne se voit peut-être pas mais je suis de droite." C’est vrai, ça ne se voit pas. Cet ancien directeur du centre de recherches sur l’antiquité grecque et romaine, aujourd’hui à la retraite, ressemble à un chat. Il est calme. Souriant. Il parle doucement. De droite, alors ? "...

Il vous reste 96% de cet article à lire

Cet article est réservé aux abonné.e.s
Rejoignez-les pour une information sur
les médias indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Partager cet article Commenter

Lire aussi

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.