Lefebvre, pilleur sur Internet
Brève

Lefebvre, pilleur sur Internet

Frédéric Lefebvre "pille le travail d'un autre". La rédaction du site slate.fr s'agace que le porte-parole de l'UMP ait repris en intégralité un des articles de ses journalistes, Quentin Girard, sans demander aucune autorisation

Slate.fr a constaté que Lefebvre a publié sur son site personnel l'article d'un de ses journalistes. Le site de débat et d'actualité explique que "le texte est repris en intégralité sans permission ni de l'auteur ni du site. En outre, tous les liens qui émaillaient l'article original ont été supprimés". La rédaction s'étonne que "le porte-parole de l'UMP qui a défendu avec une telle vigueur Hadopi méconnaisse les règles les plus évidentes qui régissent le droit d'auteur". Le Monde.fr rappelle que le cas de Slate.fr n'est pas isolé. "Frédéric Lefebvre reproduit en effet systématiquement tous les articles le mentionnant sur son site Web, quelle que soit la source, toujours sans lien et parfois sans mentionner l'auteur" explique le Monde.fr.

Le site Numerama rappelle que Lefebvre ne plaisante pas avec le respect des droits d'auteur sur Internet , citant ironiquement une intervention du porte-parole de l'UMP devant l'Assemblée nationale, au cours du débat sur la loi Hadopi : "Il nous faut réguler Internet partout dans le monde, afin que toutes les entreprises respectent le droit de propriété, que les trafiquants et les voyous en tout genre soient poursuivis […]. [Il s'agit] de veiller à ce que des entreprises ne puissent utiliser impunément des contenus, sans participer d'une façon ou d'une autre à leur financement. […] Ceux qui profitent du système refusent tout contrôle, sous prétexte de liberté."

Slate.fr précise qu'il fera une demande pour que l'article de Girard soit retiré du site de Lefebvre.

Partager cet article Commenter

 

Cet article est libre d’accès
En vous abonnant, vous contribuez
à une information sur les médias
indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.