Lefebvre et l'absentéisme
Brève Vidéo

Lefebvre et l'absentéisme

Le porte-parole de l'UMP Frédéric Lefebvre a estimé aujourd'hui que le rejet de la loi Hadopi, la semaine dernière, n'était pas dû à un problème d'absentéisme de la part des députés de la majorité.

Le porte-parole, qui est aussi député, défendrait-il son propre cas ? Une vidéo, prise il y a quelques mois, nous rappelle que Lefevbre n'est pas particulièrement à l'aise avec le sujet de l'absentéisme.

Le rejet de la loi Création et Internet, la semaine dernière à l'Assemblée Nationale, a fait l'effet d'une bombe : alors que son adoption semblait acquise, elle a été retoquée par 21 voix contre 15. En réaction à cet échec, Roger Karoutchi, secrétaire d'Etat chargé des relations avec le Parlement, a proposé de sanctionner financièrement l'absentéisme des députés.

Sauf que Frédéric Lefebvre, porte-parole de l'UMP mais aussi député des Hauts-de-Seine (et absent lors du fameux vote Hadopi) ne l'entend pas de cette oreille. Il a déclaré ce matin, lors d'un point presse : "La question n'est pas une question d'absentéisme parlementaire. Sur le texte Hadopi, il s'agit d'un mauvais coup préparé par les socialistes, avec une absence de vigilance et des responsabilités partagées à tous niveaux, gouvernement et Parlement." Et plus précisément, sur la question de la sanction financière : "Moi je n'aime pas beaucoup ce type de méthodes."

Est-ce tout à fait un hasard si le porte-parole utilise la première personne pour exprimer son désaccord avec cette idée ? Il se trouve que Lefebvre fait l'objet de critiques récurrentes concernant sa propre présence dans l'hémicycle. Rappelez-vous : pris à partie par des députés socialistes il y a trois mois, devant les caméras de LCI, au sujet de son absentéisme ...

... Lefebvre n'apparaissait pas très à l'aise picto

Partager cet article Commenter

 

Cet article est libre d’accès
En vous abonnant, vous contribuez
à une information sur les médias
indépendante et sans pub.

Déjà abonné.e ?

Voir aussi

Ne pas manquer

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.